Réseaux sociaux: Pour Facebook, les fesses ne sont pas toutes égales
Publié

Réseaux sociauxPour Facebook, les fesses ne sont pas toutes égales

Le réseau social a censuré une photo montrant un accouchement dans l'eau. A l'heure où le derrière de Kim Kardashian fait le tour du web, la Britannique qui a publié le cliché s'indigne.

par
joc
Facebook a estimé que cette photo d'accouchement contrevenait à ses standards.

Facebook a estimé que cette photo d'accouchement contrevenait à ses standards.

Milli Hill n'en revient pas. Cette mère de famille britannique a récemment posté sur Facebook la photo d'une femme en train d'accoucher dans l'eau. Le cliché montre en gros plan les fesses de la future maman et le bébé en train de venir au monde.

En début de semaine, le réseau social a cependant censuré cette image, expliquant qu'elle violait les «standards de la communauté». Milli Hill, fondatrice d'une association qui encourage les femmes à accoucher dans les conditions qu'elles ont choisies, a l'habitude de ce genre de réaction venant de Facebook. La Britannique poste en effet régulièrement sur la page de The Positive Birth Movement des photos qu'elle reçoit de la part de jeunes mamans. Et souvent, le réseau social met son veto.

Mais dans ce cas précis, la censure imposée par Facebook passe particulièrement mal. «Cette fois, je trouve que le timing est assez ironique puisque la photo des fesses de Kim Kardashian est partout sur le web. C'est incroyable comme deux photos de derrières presque similaires peuvent provoquer des réactions si différentes», explique la Britannique au «Huffington Post». Elle poursuit: «Il semble que le corps d'une femme soit mieux accepté quand il est sexualisé et présenté comme un objet que quand il fait quelque chose d'incroyable comme donner la vie ou allaiter».

«Personne ne veut voir votre trou du c**»

L'indignation de la Britannique ne fait pas l'unanimité. Certains internautes répondent en effet qu'ils ne voudraient pas que leurs enfants tombent sur une telle photo. «Personne ne veut voir votre trou du c** et personne n'a envie de vous voir accoucher. Votre attitude est très arrogante», estime notamment une twitto. D'autres, au contraire, soutiennent Milli: «Désolée de voir que Facebook vous inflige encore ses doubles standards!», a twitté une internaute.

Le réseau social a déclaré mardi au «Huffington Post» que plusieurs photos de la page de Milli Hill avaient été «retirées par erreur», mais qu'elles avaient été remises en ligne. «Notre équipe traite plus d'un million de dénonciations par semaine, nous faisons parfois des erreurs et nous nous en excusons», a écrit un porte-parole.

Ton opinion