Covid-19 - Pour faire face à la crise, le CHUV a multiplié les ressources

Publié

Covid-19Pour faire face à la crise, le CHUV a multiplié les ressources

Des renforts, des logements et même des places de parc ont été mis à disposition des collaborateurs.

Des soignants de différents services ont collaboré à la prise en charge de patients Covid.

Des soignants de différents services ont collaboré à la prise en charge de patients Covid.

CHUV

Mardi, le CHUV a tiré son propre bilan de la crise du coronavirus. Si près de 2000 patients ont été soignés, dont 370 aux soins intensifs, différentes dispositions ont aussi été prises pour protéger la santé des collaborateurs. Durant la première vague, le personnel du CHUV a effectué en moyenne 24,7 heures supplémentaires. Mais, à fin 2020, le solde s’est réduit à 2 heures par collaborateur, ce qui démontre qu’elles ont été majoritairement reprises ou rémunérées. Cela a été possible notamment grâce au transfert de personnel. Par exemple, plus de 800 soignants de secteurs n’ayant pas de patients COVID-19 ont collaboré à la prise en charge de ces personnes. Des renforts externes (102 médecins, 90 soignants et +10% d’intérimaires) ont aussi été engagés.

Une hotline a été mise à disposition des collaborateurs pour répondre à leurs préoccupations concernant leur santé, les mesures de protection à adopter dans le cadre du COVID-19, mais aussi pour des aspects de ressources humaines. Pour les questions de santé, 2000 appels ont été reçus et traités en sept jours au début de la pandémie. Du côté des ressources humaines, plus de 1400 appels ont été reçus pour des questions en lien avec l’organisation du télétravail, la durée des absences dans le cadre du COVID-19, l’annulation des vacances et la garde d’enfants.

Six millions pour deux jours de congé

D’autres mesures ont été prises pour faciliter l’accès au travail du personnel durant la crise: 400 logements ont été mis à disposition du personnel, notamment frontalier, ainsi que 700 places de parc. Les ressources humaines ont délivré plus de 900 attestations à leurs collaborateurs frontaliers pour garantir leur passage à la frontière franco-suisse. A la suite de l’annulation des vacances pendant la période de crise du printemps, le CHUV a pris en charge les frais occasionnés (300 demandes ont été traitées). De plus, 2300 journées d’accueil ont pu être proposées à 400 enfants de collaborateurs. Pour finir, deux jours de congé supplémentaires ont été offerts à tous les collaborateurs présents dans leur poste, pendant la pandémie (coût: 6 millions de francs).

Toutefois, pour sa part, le personnel ne semble pas partager la satisfaction du CHUV. Demain, mercredi, il se mobilisera pour une journée d'actions et de grève. Il exige «un renforcement des effectifs pour éviter l'épuisement des équipes, une prime Covid digne pour tous et une augmentation des salaires», explique SolidaritéS Vaud.

(Comm./XFZ)

Ton opinion

41 commentaires