02.01.2019 à 19:37

«Bienvenue à Marwen»Pour guérir, rien ne vaut la magie de l'imaginaire

«Bienvenue à Marwen» est le premier des films les plus attendus de l'année 2019. Il ne convainc pas.

de
Catherine Magnin

Le personnage principal du 19e film de Robert Zemeckis s'appelle Mark (Steve Carell). Amnésique après une agression à la sortie d'un bar, il s'invente une vie de substitution dans un village en miniature construit dans son jardin. Là, Mark est pilote de la Seconde Guerre, entouré d'amies protectrices. Et ses ennemis sont des nazis. Particularité: tous ces avatars des véritables connaissances de Mark sont des poupées Barbie.

La réussite visuelle du film de Zemeckis laisse baba. Le mélange entre le faciès identifiable des acteurs et leur représentation en figurines articulées est bluffant. On est moins emballé par un scénario souvent répétitif et l'incapacité de Zemeckis à générer de l'empathie pour son héros. L'émotion glisse sur ce dernier comme sur la surface en plastique de sa poupée. Dire que «Bienvenue à Marwen» est tiré d'une histoire vraie...

«Bienvenue à Marwen» De Robert Zemeckis. Avec Steve Carell, Leslie Mann,

«Bienvenue à Marwen» De Robert Zemeckis. Avec Steve Carell, Leslie Mann,

Eiza Gonzalez. Sortie mercredi 2 janvier 2018. ***

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!