France: «Pour la fourrure, on les élève dans cet enfer»
Actualisé

France«Pour la fourrure, on les élève dans cet enfer»

L'association L214, qui avait dénoncé les conditions d'abattage des animaux en France, s'attaque désormais aux visons.

Promiscuité, nourriture jetée sur les cages, excréments qui s'accumulent. L'association L214 épingle les pratiques d'un élevage de visons dans une ferme à fourrure, en Vendée, en France. Ces animaux semi-aquatiques n'ont pour seul horizon que des barreaux en métal. «Pour la fourrure, on les élève dans cet enfer», dénonce L214 dans une vidéo parue jeudi. Des conditions d'existence qui les rendent malades: ils s'auto-mutilent ou deviennent agressifs envers leurs congénères.

Une trentaine de peaux sont nécessaires pour fabriquer un manteau, explique 30 Millions d'Amis. «Derrière chaque col, bonnet ou manteau en fourrure, il y a la souffrance atroce de ces millions d'animaux», dénonce Reha Hutin, la présidente de la Fondation.

En France, une dizaine d'élevage de visons existent. Plus de 100'000 animaux par an sont ainsi gazés et dépecés pour la mode.

(NewsXpress)

Ton opinion