Actualisé 08.04.2017 à 12:44

FrancePour la première fois, Mélenchon rattrape Fillon

Selon un dernier sondage, le leader de La France insoumise, en progression de quatre points, est à égalité avec François Fillon.

1 / 106
Marine Le Pen a appelé vendredi les électeurs de la gauche radicale à «faire barrage» à son rival centriste Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle en France. (Vendredi 28 avril 2017)

Marine Le Pen a appelé vendredi les électeurs de la gauche radicale à «faire barrage» à son rival centriste Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle en France. (Vendredi 28 avril 2017)

AFP
Marine Le Pen est arrivée mercredi à l'heure du déjeuner devant l'usine Whirlpool à Amiens... (Mercredi 26 avril 2017)

Marine Le Pen est arrivée mercredi à l'heure du déjeuner devant l'usine Whirlpool à Amiens... (Mercredi 26 avril 2017)

Keystone
... au moment même où son adversaire à la présidentielle française Emmanuel Macron s'entretenait en ville avec des délégués syndicaux de l'entreprise. (Mercredi 26 avril 2017)

... au moment même où son adversaire à la présidentielle française Emmanuel Macron s'entretenait en ville avec des délégués syndicaux de l'entreprise. (Mercredi 26 avril 2017)

Keystone

Les écarts se resserrent dans les intentions de vote en faveur des quatre premiers candidats pour le premier tour de l'élection présidentielle française, selon le sondage hebdomadaire BVA-Salesforce pour la presse régionale et Orange publié vendredi.

Emmanuel Macron et Marine Le Pen font jeu égal. Ils sont en tête, avec 23% des suffrages, le candidat d'En Marche! cédant deux points et celle du Front national (FN) en perdant un. Avec 19%, François Fillon reste stable et est rattrapé par Jean-Luc Mélenchon, en progression de quatre points.

De ces quatre candidats, le leader de La France insoumise reste celui dont le socle électoral est le moins solide, 59% de ses électeurs potentiels se disant sûrs de leur choix, contre 63% pour Emmanuel Macron, 79% pour François Fillon et 89% pour Marine Le Pen.

Relégué sous le seuil symbolique des 10%, le candidat socialiste Benoît Hamon perd trois points et est crédité de 8,5% des suffrages. Les tendances dessinées par ce sondage sont comparables à celles de plusieurs autres publiés vendredi.

Au second tour, dans l'unique configuration testée par BVA, Emmanuel Macron l'emporterait face à Marine Le Pen par 61% contre 39%.

Le sondage BVA a été effectué par internet du 5 au 7 avril, soit après le débat télévisé de mardi entre les onze prétendants à l'Elysée. Il a porté sur 1421 personnes inscrites sur les listes électorales issues d'un échantillon de 1502 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!