Basket - NBA: Pour LeBron James, c'est lui le meilleur
Actualisé

Basket - NBAPour LeBron James, c'est lui le meilleur

Sur «ESPN», «King James» a confié s'être senti comme le plus grand joueur de tous les temps après le titre NBA de 2016.

par
jsa
Les larmes de LeBron James après le titre NBA en 2016 avec les Cavs.

Les larmes de LeBron James après le titre NBA en 2016 avec les Cavs.

Keystone

«Ma motivation est un fantôme... qui jouait à Chicago». Au mois d'août 2016, dans les colonnes de «Sports Illustrated», LeBron James (trois titres mais six finales perdues) n'avait pas caché vouloir s'immiscer dans le débat sans fin concernant le meilleur joueur de tous les temps, en compagnie de l'autre légende du jeu qu'est Michael Jordan (six titres en six finales), qui n'était autre que le modèle de jeunesse du natif d'Akron.

Deux mois plus tôt, le No 23 des Cavs - il a choisi ce numéro car c'était celui de «Mike» -, venait de réussir l'exploit de ramener le titre NBA chez lui, à Cleveland, après avoir remonté un handicap de trois victoires à une pour les Golden State Warriors. Une performance qui a fait de lui «le plus grand joueur de tous les temps», explique le nouveau joueur des Lakers, dans le septième épisode d'une série de huit, intitulée «More Than An Athlete», diffusée dimanche soir sur ESPN+.

«C'est ce que je ressentais, a déclaré «LBJ», en compagnie de ses amis et collaborateurs de travail Maverick Carter, Randy Mims et Rich Paul. J'étais fou de joie de remporter ce titre pour Cleveland après 52 ans d'attente. La première vague d'émotion, c'est lorsque tout le monde m'a vu pleurer. C'était pour ces 52 ans sans victoire à Cleveland. Puis, après m'être arrêté, je me suis dit que ça faisait de moi le plus grand joueur de tous les temps», a poursuivi celui qui aura bientôt plus de points en carrière que Michael Jordan.

«Tout le monde expliquait combien les Warriors étaient la meilleure équipe de tous les temps, la plus grande équipe jamais assemblée. Vu la manière avec laquelle nous sommes revenus dans la série, je me suis dit 'tu l'as fait, tu as fait quelque chose de spécial'. C'est probablement l'un des rares moments dans ma carrière où je me suis dit 'Merde, on a fait quelque chose d'unique'. Je n'avais pas vraiment eu le temps de prendre du recul, et d'y réfléchir... mais c'était un grand moment», a conclu LeBron James.

Ton opinion