Mondial 2014: Pour les Anglais, tout était pourtant prévu...
Actualisé

Mondial 2014Pour les Anglais, tout était pourtant prévu...

Les Britanniques ont reçu une gifle monumentale. Ils sont éliminés avant même leur 3e match de groupes. La formation des jeunes est pointée du doigt.

par
Jean-Philippe Pressl-Wenger

La Fédération avait tout mis en ½uvre pour que les sélectionnés ne manquent de rien. Le staff autour des joueurs comprend 72 personnes. Nutritionniste, psychiatre, physios, médecins et l'habituel cuisinier, ils sont tous au Brésil. La préparation avait été poussée jusque dans les moindres détails. Même la transpiration des joueurs avait été analysée afin d'élaborer des boissons sur mesure pour la récupération.

Or, le football continue à se jouer sur la pelouse. Heureusement. Et là, les Anglais ont peiné, malgré une évidente ­envie de bien faire. Alors qu'il reste un match, contre le Costa Rica, la presse britannique cherche déjà les raisons de cette débâcle.

Si les défenseurs centraux Gary Cahill et Phil Jagielka ­essuient les critiques les plus sévères, l'ancien international Rio Ferdinand a mis en lumière des problèmes structurels du football anglais dans le «Daily Mail». «Nous ne valorisons pas assez les formateurs, explique Ferdinand. Imaginez qu'ils sont 25'000 en Espagne, 35'000 en Allemagne. Nous n'en avons que 6000.»

Ferdinand rappelle que dans ces pays, on peut vivre de son métier. En Angleterre, ça reste un «hobby mal défrayé». Un autre facteur peut expliquer les manques de la sélection: le nombre insuffisant de terrains synthétiques. Pour 5000 terrains de 3e génération en Allemagne, l'Angleterre n'en compte que 639. Du coup, les conditions d'entraînement sont parfois indignes des jeunes qui viennent y développer leur talent.

Pour revivre la défaite des Anglais face à l'Uruguay, revoir les buts.... C'est ici.

Roy Hodgson restera à son poste

Après une telle déconvenue, peu de sélectionneurs auraient résisté. Hodgson, lui, a su convaincre les bonnes personnes. Du coup, le président de la Fédération, Greg Dyke, a affirmé qu'il resterait sélectionneur jusqu'à lEuro 2016, comme le stipule son contrat. Le technicien peut également compter sur le soutien de Wayne Rooney. «On apprécie ce qu'il a fait pour nous, explique la star de Manchester United. Il a changé notre façon de jouer et ça va nous aider à devenir une meilleure équipe.»

Ton opinion