Démission du pape: «Pour les gardes, cela doit être un choc»
Actualisé

Démission du pape«Pour les gardes, cela doit être un choc»

Timothy Schmid a juré de donner sa vie si nécessaire pour Benoît XVI. Le jeune homme a été garde suisse au Vatican de 2009 à 2011.

par
Caroline Gebhard

«C'est une page qui se tourne. Je pense que je vais descendre à Rome avec d'anciens gardes pour rendre hommage à Benoît XVI.» Le 6 mai 2010, Timothy Schmid prêtait serment au Vatican, devant le souverain pontife. Le jeune Suisse, qui avait débuté sa formation de garde un peu moins d'une année auparavant, jurait alors de protéger le pape «jusqu'à donner ma vie si nécessaire». Une promesse forte qui l'unit toujours à Benoît XVI, au Vatican et à l'Eglise.

Lundi, forcément, le jeune homme de 25 ans domicilié à Bioley-Orjulaz a encaissé le coup lorsqu'il a appris la renonciation du pape: «On savait qu'il devenait fatigué mais c'est une grosse surprise.» Selon lui, l'annonce a dû être très éprouvante pour les gardes en place: «Se dire qu'il va partir du jour au lendemain, ça doit être un sacré choc. Pour Jean-Paul II, qui était malade, les gens avaient pu se préparer, même si on n'est jamais totalement prêt pour cela.»

Benoît XVI annonce sa démission

De ses deux ans passés au Vatican, Timothy Schmid garde surtout le souvenir de ses audiences privées avec Benoît XVI, à la veille de sa prestation de serment et le jour de son départ: «Se retrouver face à lui, c'est un moment assez fort, même si on ne peut lui parler que quelques minutes.» L'image d'un homme ouvert sur le monde, également, malgré une certaine retenue vis-à-vis du public, que le Vaudois attribue peut-être aux origines allemandes du souverain pontife.

Ton opinion