Genève - Pour les patients et la planète: moins de viande aux HUG
Publié

GenèvePour les patients et la planète: moins de viande aux HUG

Une pétition demande à l’hôpital cantonal de réduire les protéines animales dans la nourriture servie au personnel, voire aux patients. Le texte invoque des impératifs sanitaires et climatiques.

par
dra
Photo d’illustration

Photo d’illustration

Vanessa Cardodo/VQH

Environ 600 personnes ont signé une pétition en ligne, lancée mardi dernier, pour que les HUG servent moins de viande aux employés, lors des repas. Les patients pourraient également être concernés. Le texte émane de médecins de l’hôpital cantonal et d’étudiants en médecine, révèle la RTS. Il entend améliorer la santé des gens; il a également une visée environnementale.

Les auteurs de la pétition soulignent ainsi que «la production de viande rouge est l'un des plus gros secteurs d'émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial, mais aussi de déforestation». Ils estiment donc qu’il faut réduire les protéines animales – y compris les oeufs, le fromage ou encore le poisson –, et favoriser les protéines végétales cultivées localement. Le texte demande enfin que l'hôpital évalue un possible changement de régime pour les patients, ainsi que le recommande la commission EAT-Lancet . Un point qui fait débat entre les médecins de l'institution, souligne la RTS. Les HUG affirment qu’ils examineront ces demandes et précisent qu'une stratégie de durabilité est en cours d'élaboration.

Ton opinion

96 commentaires