Actualisé 12.06.2009 à 21:41

Démission de Pascal Couchepin

«Pour les radicaux valaisans, c'est un moment émouvant»

Ancien vice-président du Parti radical suisse, Léonard Bender réagit à l'annonce de la démission du conseiller fédéral Pascal Couchepin.

de
Didier Bender

Léonard Bender fait partie de la même famille politique que le futur ex-conseiller fédéral Pascal Couchepin. Ancien président du Parti libéral-radical valaisan, l'avocat valaisan se dit ému à l'annonce de la démission du conseiller fédéral Pascal Couchepin: «C'est un moment important pour la Suisse. Pascal Couchepin est un ministre assez emblématique qui a siégé 11 ans au Conseil fédéral. Pour nous, c'est clair qu'il y a beaucoup d'émotion. Pascal Couchepin, c'était le troisième Valaisan conseiller fédéral, mais aussi le premier politicien du Bas-Valais romand à devenir président de la Confédération. Mon premier message, c'est un message de gratitude envers le magistrat...

...Finalement, l'idée qu'il avait pris sa décision était connue, restait à trouver le bon moment et la bonne opportunité pour l'annoncer. Il a réussi à ménager un effet de surprise. Lors de sa réélection au Conseil fédéral, il avait clairement dit qu'il n'irait pas au bout de son mandat. Il était venu dernièrement au festival des fanfares radicales. Il avait annoncé que c'était la dernière fois qu'il s'exprimait en tant qu'élu politique. Comme il venait tous les trois ans, cela laissait un peu planer le doute. On avait bien vu qu'il y avait une petite ambiguïté...

...D'un point de vue politique, son dernier combat va concerner l'Assurance invalidité. Pascal Couchepin a toujours été très engagé dans l'aide et le soutien aux personnes handicapées, notamment lorsqu'il siégeait en Valais. Qu'il mène son dernier combat sur l'AI, c'est tout à fait dans l'esprit des valeurs politiques pour lesquelles il s'est battu.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!