haute-savoie: «Pour moi, les trois jeunes sont morts sur le coup»
Actualisé

haute-savoie«Pour moi, les trois jeunes sont morts sur le coup»

Trois ados de 19 ans ont été tués et deux autres blessés dans un accident de bateau à Annecy. Ils rentraient de boîte.

par
Giancarlo Mariani

«Annoncer la mort d'un enfant, le jour de la fête des pères, c'est horrible!» s'écrie un habitant de Menthon-Saint-Bernard. Ce petit hameau sur les rives du lac d'Annecy (Haute-Savoie) a été le théâtre d'un terrible drame dans la nuit de samedi à dimanche. Trois jeunes y ont en effet perdu la vie et deux autres ont été légèrement blessés lorsque leur puissant bateau à moteur a percuté de plein fouet des rochers du Roc-de-Chère, une falaise tombant à pic à proximité. Les cinq adolescents, tous originaires de la région lyonnaise et âgés de 19 ans, rentraient d'une soirée en boîte du côté de Duingt.

«Le choc a été d'une violence inouïe», observe Anthony, jeune loueur de bateaux de la place. «Le pare-brise et tout le compartiment moteur ont été arrachés, poursuit-il en pointant l'épave échouée sur les rochers. Avec leurs 230 chevaux, ils devaient naviguer entre 40 et 45 km/h. En tout cas bien plus vite que les 5 km/h autorisés dans ce secteur qui n'est pas éclairé la nuit. Pour moi, ils sont morts sur le coup», estime-t-il.

«Le choc a été très violent», reconnaît d'emblée le colonel de gendarmerie Olivier Kim. Mais l'enquête de la police scientifique et technique doit encore déterminer si la mort est liée à la vitesse, ou à des problèmes d'alcool ou de stupéfiants. «En attendant de le savoir, le bateau a été placé sous scellés et une autopsie des corps a été ordonnée par le procureur de la République», précise-t-il aussitôt.

Reste que d'après les premiers éléments, l'alerte a été donnée vers 2h50 par les deux rescapés, brutalement réveillés par le choc. «Nous en avons repêché un dans l'eau, l'autre a été retrouvé dans la forêt. Ils sont légèrement blessés, mais en état de choc. Pas encore en mesure de subir un interrogatoire», a encore certifié l'officier qui a annoncé la tragédie aux parents.

Une journée maudite

Les sirènes des pompiers ont aussi résonné dimanche matin sur le quai Bayreuth à Annecy. Les secours sont intervenus pour sauver quatre plongeurs en difficulté. Selon «Le Dauphiné Libéré», l’un d’entre eux aurait été pris de panique. Les plongeurs seraient alors remontés subitement à la surface. Ils ont aussitôt été pris en charge. Deux blessés sérieux sont à déplorer. Une enquête de police devra déterminer les causes de l’accident.

Ton opinion