Matches truqués - plainte rejetée: «Pour nous, c'est mieux que ce soit comme ça»
Actualisé

Matches truqués - plainte rejetée«Pour nous, c'est mieux que ce soit comme ça»

Le Ministère public de la Confédération (MPC) a renoncé à ouvrir une enquête sur une possible manipulation du match de Super League entre GC et Sion le 17 mars. Joint par 20 minutes online, le président se dit soulagé.

par
cam

Le président sédunois, Christian Constantin, avait fait part de ses soupçons au MPC les 20 et 22 mars. Sollicité par l'agence Sportinformation, le MPC a donné les explications suivantes dans un courriel: les clarifications effectuées par le MPC n'ont pas révélé de lien avec les investigations en cours à l'échelle internationale au sujet de paris truqués. Elles n'ont pas non plus mis en lumière d'indice permettant de conclure à un comportement punissable. Ainsi, le MPC a-t-il décidé de ne pas donner suite aux demandes de M. Constantin.

Joint mercredi après-midi, le président du club valaisan a fait part d'un certain soulagement. «Pour nous, c'est mieux que ce soit comme ça. Ça évite de nouvelles histoires», a-t-il déclaré. Avant d'ajouter ne regretter en rien d'avoir alerter le ministère public. «On est dans l'obligation de le faire quand il y a une rumeur». Et de conclure que «cette histoire nous aura permis de mettre en lumière les pratiques des joueurs qui fréquentaient les casinos». (cam/si)

Ton opinion