08.07.2020 à 13:00

NATURE ET CULTURE

Pour passer de bonnes vacances en Suisse

On peut passer un été formidable sans avoir à parcourir de longues distances: voici comment combiner durabilité et expériences inoubliables.

de
Stephanie Sigrist
1 / 4
La Suisse a beaucoup à offrir tant en termes de nature que de culture. C'est ce que prouvent près de 1,3 million de photos avec les hashtags #inlovewithswitzerland ou #verliebtindieschweiz sur Instagram.

La Suisse a beaucoup à offrir tant en termes de nature que de culture. C'est ce que prouvent près de 1,3 million de photos avec les hashtags #inlovewithswitzerland ou #verliebtindieschweiz sur Instagram.

20 Minuten/sts
Un réseau de plus de 62’000 km de sentiers de randonnée attend d'être exploré. Les options sont diverses: circuits panoramiques d’une heure pour les familles et les débutants, sentiers blanc-bleu-blanc pour les sportifs ou encore des via ferrata très techniques pour ceux qui n’ont pas le vertige.

Un réseau de plus de 62’000 km de sentiers de randonnée attend d'être exploré. Les options sont diverses: circuits panoramiques d’une heure pour les familles et les débutants, sentiers blanc-bleu-blanc pour les sportifs ou encore des via ferrata très techniques pour ceux qui n’ont pas le vertige.

20 Minuten/sts
Les jours de pluie, vous pouvez visiter plus de 1’100 musées en Suisse. Que diriez-vous de suivre les traces de Napoléon III au musée du château d'Arenenberg dans le canton de Thurgovie, de vous émerveiller devant des squelettes de dinosaures originaux et presque complets au musée d’Aathal dans le canton de Zurich, ou encore de tester des théories scientifiques au Technorama de Winterthur?

Les jours de pluie, vous pouvez visiter plus de 1’100 musées en Suisse. Que diriez-vous de suivre les traces de Napoléon III au musée du château d'Arenenberg dans le canton de Thurgovie, de vous émerveiller devant des squelettes de dinosaures originaux et presque complets au musée d’Aathal dans le canton de Zurich, ou encore de tester des théories scientifiques au Technorama de Winterthur?

LAB

Le trafic aérien est responsable de 5% environ de l’impact climatique provoqué par l’Homme dans le monde et de plus de 18% en Suisse selon WWF Suisse. L'effet sur le climat des avions ne se limite pas aux émissions de CO₂. La combustion du kérosène produit des substances telles que des oxydes d'azote, des aérosols et de la vapeur d'eau. Celles-ci se dégradent plus lentement en altitude qu'au sol et renforcent ainsi l'effet de serre. Les oxydes d'azote accumulent de l'ozone lorsqu'ils sont exposés au soleil, et ceci agit comme un puissant gaz à effet de serre à haute altitude, tandis que l'émission d'aérosols et de vapeur d'eau modifie la formation naturelle des nuages. Ces effets cumulatifs font que l'effet de serre du transport aérien est en moyenne deux à cinq fois plus élevé que la simple émission de dioxyde de carbone.

C'est pourquoi l'avion doit être évité autant que possible - même en dehors de la crise du coronavirus. La plupart des destinations proches sont facilement accessibles en train ou en car, ce qui est bien meilleur pour l'environnement que l'avion ou la voiture. Il n’est pas nécessaire de partir loin. Les vacances dans notre propre pays sont non seulement écologiques, mais offrent également des expériences uniques. La Suisse a beaucoup à offrir tant en termes de nature que de culture. C'est ce que prouvent près de 1,3 million de photos avec les hashtags #inlovewithswitzerland ou #verliebtindieschweiz sur Instagram. Des photos des Alpes suisses, de villages idylliques et de panoramas des villes suisses sont tout aussi belles que les incontournables photos de plage qui pullulent sur les réseaux sociaux en été.

Faire de l’escalade, découvrir des squelettes de dinosaures ou apprendre une langue étrangère?

Un réseau de plus de 62’000 km de sentiers de randonnée attend d'être exploré. Les options sont diverses: circuits panoramiques d'une heure pour les familles et les débutants, sentiers aux indications blanc-bleu-blanc pour les sportifs ou encore via ferrata très techniques pour ceux qui n’ont pas le vertige. Pratiquement tous les chemins de randonnée du pays sont accessibles en moins d'une demi-journée par les transports publics. Par temps de pluie, vous pouvez visiter plus de 1’100 musées. Que diriez-vous de suivre les traces de Napoléon III au musée du château d'Arenenberg dans le canton de Thurgovie, de vous émerveiller devant des squelettes originaux et presque complets de dinosaures au musée d’Aathal dans le canton de Zurich, ou encore de tester des théories scientifiques au Technorama de Winterthur? Dans une Suisse multilingue, il est également possible de rafraîchir ses connaissances en langues étrangères sans quitter le pays.

Le choix de votre nourriture permet aussi de contribuer à la protection de l'environnement pendant les vacances. L'évaluation de la durabilité des aliments comprend la biodiversité et la préservation de la qualité des sols dans la production agricole, les aspects sociaux et le bilan énergétique. Les aliments régionaux et saisonniers sont généralement les meilleurs pour l'environnement. De nouvelles expériences culinaires peuvent aussi se faire en Suisse. Pourquoi ne pas tester des plats cantonaux tels que les Zigerhöräli de Glaris, le saucisson neuchâtelois à l'absinthe, le délice aux myrtilles à la façon de la vallée de la Muota (Fänz nach Muotathaler) ou les champignons de Soleure lors d’une escapade cette année?

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!