Commerce: Pour Pékin, les discussions «progressent»

Actualisé

CommercePour Pékin, les discussions «progressent»

De nouvelles discussions, téléphoniques, sont prévues vendredi entre négociateurs chinois et américains.

Le gouvernement américain a indiqué vouloir respecter «les délais» de l'accord prévu avec Pékin

Le gouvernement américain a indiqué vouloir respecter «les délais» de l'accord prévu avec Pékin

AFP

Les pourparlers sur la guerre commerciale avec les États-Unis «progressent», a affirmé jeudi la Chine. Le président américain Donald Trump avait dit espérer la signature de «la première phase» d'un accord commercial avec Pékin lors du sommet de l'APEC.

Le forum économique Asie-Pacifique (APEC) était initialement prévu les 16 et 17 novembre, mais le Chili, aux prises avec une contestation sociale, a finalement renoncé mercredi à organiser l'événement.

Dans la foulée, le gouvernement américain a indiqué vouloir respecter «les délais» de l'accord prévu avec Pékin. Les négociateurs chinois «maintiennent une communication étroite» avec leurs homologues américains et «les consultations progressent», a indiqué un porte-parole du ministère chinois du commerce dans un bref communiqué.

Contact prévu vendredi

«Les deux parties vont continuer leurs consultations et travaux conformément au programme prévu» et négociateurs chinois et américains «vont à nouveau discuter ce vendredi», a-t-il ajouté. D'après les médias chinois, il s'agira d'un contact téléphonique.

La Chine et les États-Unis se livrent depuis mars 2018 une guerre commerciale sans merci qui s'est traduite par des droits de douane mutuels portant sur des centaines de milliards de dollars d'échanges annuels.

Samedi, la Chine a confirmé que les négociations commerciales avec les États-Unis étaient sur la bonne voie, au moment où ce bras de fer entre les deux puissances fragilise l'économie du géant asiatique et menace la croissance mondiale. L'activité manufacturière en Chine s'est inscrite en octobre à son plus bas niveau depuis huit mois, selon un indicateur officiel publié jeudi par le bureau national des statistiques (BNS). (nxp/ats)

Pompeo affirme que la Chine est «ouvertement hostile» aux États-Unis

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a assuré mercredi qu'il entendait faire monter la pression sur la Chine dans plusieurs domaines, tout en qualifiant Pékin d'«ouvertement hostile» aux États-Unis. Mike Pompeo a déclaré qu'il allait prononcer une série de discours dans les mois à venir dans lesquels il présenterait des cas -- allant de l'idéologie au commerce --, où Pékin tente d'influencer sur les États-Unis. «Aujourd'hui nous avons finalement compris à quel point le Parti communiste chinois est ouvertement hostile aux États-Unis et à nos valeurs», a dit Mike Pompeo dans un discours au Hudson Institute (un think tank conservateur) à New York.

(NewsXpress)

Ton opinion