Caisse maladie unique: Pour Pierre-Yves Maillard: «Il faut maintenir la pression»
Actualisé

Caisse maladie uniquePour Pierre-Yves Maillard: «Il faut maintenir la pression»

Alors que les cantons de Suisse orientale envisagent de créer des caisses maladie cantonales ou régionales, Pierre-Yves Maillard estime qu'il faut «maintenir la pression» dans ce sens.

Pour le président de la CDS, les cantons doivent pouvoir tester la caisse unique.

«Je proposerai à la conférence des directeurs cantonaux de la santé (CDS) de se saisir de la question lors de sa prochaine séance, au mois de mars», déclare M. Maillard dans une interview publiée par «Le Matin Dimanche». «Une des options pourrait être de demander au Parlement de laisser la liberté dans le choix du modèle à chaque canton», selon lui.

L'initiative des cantons de Suisse orientale «réjouit» le conseiller d'Etat vaudois, qui continue à défendre l'idée de la caisse maladie unique malgré son échec devant le peuple en 2007. «Il faut que les cantons qui le souhaitent aient la possibilité de tester la caisse unique. Ensuite, après quelques années, nous verrons bien quel modèle est le meilleur».

Rallier une majorité

Certains radicaux ne sont plus opposés à cette idée, note M. Maillard. «Ce qu'il faut maintenant, c'est que les PDC bougent, ce qui semble possible», selon lui. D'où l'intérêt de «maintenir la pression», notamment avec la nouvelle initiative pour une caisse unique nationale en préparation au PS.

A ce propos, son collègue de parti Stéphane Rossini explique également dans «Le Matin Dimanche» que le PS vise avec ce texte «une politique nationale de santé et une simplification du système». Pour le conseiller national valaisan et vice-président du PS, «il ne serait pas compréhensible pour le citoyen que dans un canton il y ait une caisse unique et pas dans le canton voisin».

A l'étude

Jeudi dernier, les directeurs de la santé des cantons de Suisse orientale (ZH, SG, GR, GL, TG, SH, AR, AI, ZG) s'étaient mis d'accord pour étudier la possibilité de créer des caisses cantonales ou intercantonales. Glaris va préparer les bases de l'étude.

Des discussions sur ce sujet ont aussi lieu en Suisse romande depuis plusieurs mois. Le Tessin et Berne réfléchissent au problème. En 2007, les Suisses avaient refusé par 71,2 % la création d'une caisse maladie unique. L'initiative avait déjà été lancée par le PS.

(ats)

Ton opinion