Genève: Pour prévenir les dérapages en foyer, l’Etat veut engager
Publié

GenèvePour prévenir les dérapages en foyer, l’État veut engager

Plus de 55 postes ont été demandés pour redresser la situation au sein de l’enseignement spécialisé. D’autres mesures sont prévues.

par
Leïla Hussein
Le scandale du foyer de Mancy a révélé d’importants dysfonctionnements à l’Office médico-pédagogique.

Le scandale du foyer de Mancy a révélé d’importants dysfonctionnements à l’Office médico-pédagogique.

Lucien Fortunati

Le scandale des maltraitances de jeunes autistes au foyer de Mancy, qui a éclaté l’an passé, a révélé un Office médico-pédagogique (OMP) sinistré: services sous-dotés, manque de personnel qualifié, absence de programme, problème de gouvernance. Le bilan tiré par la direction ad interim est alarmant. Lundi, la cheffe de l’Instruction publique (DIP), Anne Emery-Torracinta, a présenté «une stratégie corrective» pour pallier ces dysfonctionnements. «C’est retour à la case départ. Il faut tout organiser», a résumé la patronne du DIP.

Pour parer à l’urgence, l’État veut débloquer un peu plus de 55 postes. Il a fait une demande en ce sens à la Commission des finances. Celle-ci doit se prononcer cette semaine. «La première phase consiste à stabiliser la situation en engageant du personnel fixe là où il y a actuellement des remplaçants. Ensuite viendra la création de nouvelles fonctions», détaille Prunella Carrard, codirectrice ad interim depuis décembre. Un renforcement de l’encadrement et de la formation des nouveaux collaborateurs est aussi annoncé. «Pour cela, il nous faut des seniors», poursuit la responsable, qui assure que ce type de profil existe. Une amélioration du management de proximité via des doyens est également en discussion.

Syndicats soulagés

Une réforme organisationnelle est aussi prévue (lire encadré). Un nouveau directeur général a été mandaté pour mettre ce plan d’action en œuvre. Jacques Hertzschuch, consultant indépendant après avoir travaillé des années aux ressources humaines des HUG, commencera le 1er septembre pour la durée d’une année scolaire. Il sera accompagné d’un conseil de direction constitué de quatre spécialistes.

Une réorganisation de fond

Mancy n’accueillera plus que 5 enfants

Ton opinion