Actualisé 20.05.2016 à 05:53

Vaud

Pour rembourser, easyJet préfère le bon vieux chèque

La compagnie a tout tenté pour imposer à des clients lésés un moyen de paiement très peu courant en Suisse.

de
Frédéric Nejad Toulami
En Suisse, les paiements par chèque sont taxés.

En Suisse, les paiements par chèque sont taxés.

Dominique s'était rendue en avion à Rome pour un week-end en amoureux, à la mi-mars. Mais la virée romantique a été un peu gâchée au retour, le dimanche en fin de journée. A l'aéroport romain, le couple apprend que son vol easyJet aura du retard. Après une certaine attente au terminal d'embarquement, le vol est purement annulé. «Nous sommes retournés au comptoir easyJet, où un employé nous a expliqué comment agir», explique Dominique.

Pour se faire rembourser le vol supprimé, il suffit de se rendre sur le site web de la compagnie aérienne; un virement bancaire est ensuite effectué. Mais tout se complique avec les «frais de réacheminement»: soit l'aller-retour en transports publics entre l'aéroport et la ville, la nuit à l'hôtel, puis le trajet le lendemain jusqu'en Suisse, de la façon souhaitée par chacun. «Nous devions payer ces frais de notre poche, puis envoyer les quittances conservées pour être remboursés, poursuit la Vaudoise. Il nous a même été dit que nous avions droit à un forfait de 250 euros.» Le couple est rentré en train. Mais la procédure de remboursement des frais traîne. EasyJet déclare, inflexible, que cela ne se fera que par chèque. Or, certaines banques suisses refusent ce moyen de paiement. D'autres les acceptent, mais prélèvent une commission de 20 à 50 fr. Dominique a fini par saisir sa protection juridique. Vendredi, après que «20 minutes» a contacté easyJet, elle a reçu un courriel lui annonçant qu'elle serait finalement remboursée par virement bancaire!

On est en droit d'exiger un virement

«Nous fournissons des chèques à nos clients afin de pouvoir vite les rembourser, explique la compagnie aérienne. Mais nous comprenons que les chèques émis par une banque du Royaume-Uni présentent parfois des inconvénients pour les résidents suisses. C'est pourquoi nous leur offrons désormais la possibilité d'un remboursement par virement bancaire.»

Du côté de la Fédération romande des consommateurs, la juriste

Valérie Muster estime que l'on est en droit d'exiger un remboursement par virement bancaire ou en créditant la carte utilisée pour le paiement.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!