Actualisé 25.04.2020 à 12:05

Cuisine

Pour rendre tes visio-apéros encore meilleures

Voici le mets qu'il te faut pour l'apéro, et bien plus encore: la focaccia!

de
Romain Wanner
La focaccia se mange idéalement le jour même, encore tiède. On peut soit y intégrer des goûts, soit s'en faire de fameux sandwiches.

La focaccia se mange idéalement le jour même, encore tiède. On peut soit y intégrer des goûts, soit s'en faire de fameux sandwiches.

La focaccia, c'est la générosité. C'est un pain riche, mais aérien, à la fois moelleux et croustillant. Bref, c'est la base parfaite pour un apéritif! Et bien plus encore.

La recette de la pâte à focaccia est on ne peut plus simple. Il n'y a même pas besoin de vraiment travailler la pâte car, contrairement à celle d'un pain, la masse est passablement mouillée. Ça peut même paraître étrange la première fois qu'on s'y attelle. Mais non, pas d'inquiétude, c'est normal.

La clé d'une focaccia réussie, c'est de laisser reposer

la pâte. Longtemps. Douze heures environ. Ainsi, la levure se nourrit largement du miel et la pâte sera pleine de bulles! Restera alors à ne pas casser tout ce travail de pousse en transvasant la pâte dans la plaque de cuisson. On prendra donc quelques précautions pour que le tout reste aérien. Juste avant de cuire, on plantera nos doigts graissés dans la pâte, comme si on y jouait du piano agressivement, avant de la lustrer encore d'huile d'olive et d'y ajouter quelques grains de sel ou une petite solution saline, afin de lui donner ce petit côté assoiffant qui lui va si bien. Ce sera aussi l'heure d'y ajouter les garnitures, si on a décidé d'en mettre à la cuisson. Des tomates séchées, quelques feuilles de romarin ou encore des olives, par exemple. Ou simplement des tranches de tomate et de la mozzarella, afin d'avoir une garniture un peu plus «pizza».

Une fois cuite, la focaccia se mange encore tiède. Elle ira parfaitement avec tout ce qui est viande séchée, salami et jambon cru, mais aussi avec des fromages de tout type. Des petits légumes grillés, comme des courgettes, iront aussi très bien.

On peut également utiliser le pain comme base pour des sandwiches. Ou juste comme accompagnement pour entamer une bonne mozzarella fraîche, parsemée d'une bonne huile d'olive.

Pour un twist germanique

En cas de visio-apéros trop fréquents, il faudra penser à changer parfois un peu sa foccacia. Pour ça, on peut juste la lustrer d'un mélange de poudre à lever et d'eau bouillante. Cela devrait mousser un peu. Et ce geste donnera à votre focaccia une croûte façon bretzel ou pain de Sils, comme on dit chez nous. Un accord parfait avec une bière blanche, une saucisse de Vienne et un peu de choucroute maison!

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!