Actualisé 15.01.2016 à 20:20

«El Chapo»

Pour Senn Penn, l'article est «un échec»

L'acteur qui a interviewé le baron de la drogue mexicain, estime que tout cela «n'a servi à rien».

de
che/nxp avec agences
Un extrait de l'interview de Sean Penn; qui tenait à clarifier son objectif lors de sa rencontre avec El Chapo.

Un extrait de l'interview de Sean Penn; qui tenait à clarifier son objectif lors de sa rencontre avec El Chapo.

photo: Kein Anbieter/CBS

Lors d'une interview exclusive accordée à la chaîne américaine CBS, dont des extraits ont été diffusés vendredi 15 janvier, Sean Penn n'a pas caché sa déception et ses regrets au sujet de son entretien avec le baron de la drogue Joaquin Guzman, «El Chapo» en octobre dernier.

Le Mexicain a été arrêté par la marine le 8 janvier dans le nord-ouest du pays, six mois après son évasion spectaculaire via un tunnel d'une prison de haute sécurité.

Rencontre des semaines avant l'arrestation

Un des premiers sujets abordés lors de cette interview est le rôle de Sean Penn et ses contacts dans la capture d'«El Chapo», responsabilité mise en avant par les autorités mexicaine et que l'acteur nie catégoriquement.

«Il y a un mythe comme quoi notre rencontre avec El Chapo aurait joué un rôle 'essentiel' dans son arrestation, comme a dit le procureur du Mexique», explique l'acteur au journaliste Charlie Rose. «Notre rencontre a eu lieu le 2 octobre, des semaines avant son arrestation, très loin de là où il a été arrêté», a-t-il argué.

Pourquoi les autorités insistent-elles autant? Le gouvernement mexicain cherche, selon l'acteur qui l'accuse directement, à monter des membres du cartel contre lui afin de menacer sa propre sécurité (voir extrait en bas d'article).

Polémiques qui occultent l'essentiel

Sean Penn déplore ensuite que son article n'ait servi à rien, puisqu'il n'a pas réussi à lancer un débat sur la manière dont son propre pays lutte contre la drogue. Son objectif, qui était de mettre en lumière le rôle que jouent les Etats-Unis dans le trafic, semble être tombé à l'eau: «Nous sommes les consommateurs, lance-t-il. Que vous soyez d'accord avec Sean Penn ou non, cela fait de nous des complices en quelque sorte».

«Que vous soyez de droite ou de gauche, vos enfants vont prendre de la drogue», lance-t-il, avant de demander: «Depuis que cet article est sorti, combien de fois avez-vous parlé de cela? Je regrette qu'avec toutes les polémiques autour de cet article, on ait oublié de parler de la politique que l'on mène pour lutter contre la drogue, c'était pourtant le but», ajoute-t-il, dépité.

View More:Video News|Video News|Live News|More News VideosUne pluie de critiques

Son interview du Mexicain, publiée samedi dernier dans le magazine Rolling Stone, a valu beaucoup de critiques à Sean Penn.

Il lui a notamment été reproché de laisser «El Chapo», alors l'homme le plus recherché au monde, relire l'interview avant publication. Cet article semble très clément avec le baron de la drogue - certains lui ont même reproché d'être à la gloire de ce trafiquant de responsable de la mort de milliers de personnes au Mexique - et des voix se sont élevées reprochant à Sean Penn de jouer au journaliste gonzo (ultra-subjectif), alors que les reporters qui couvrent les cartels de la drogue au Mexique risquent leur vie chaque jour.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!