Actualisé 24.06.2013 à 15:33

Londres

Pour son frère, la boulimie a tué Amy Winehouse

Alex Winehouse est persuadé que si sa soeur n'avait pas souffert de troubles alimentaires, elle serait certainement en vie aujourd'hui.

de
jfa
Alex pense tous les jours à sa soeur disparue.

Alex pense tous les jours à sa soeur disparue.

Alors que deux enquêtes différentes ont conclu qu'Amy Winehouse était morte après avoir consommé une trop grande quantité d'alcool le 23 juillet 2011, son frère aîné, Alex, a déclaré à «The Observer» qu'il pensait qu'elle était décédée parce qu'elle était boulimique. «Elle serait morte de toute façon vu la manière dont elle se comportait, mais ce qui l'a vraiment tuée, c'est la boulimie. Je pense que cette maladie l'a rendue très faible et plus fragile. Sans cela, elle aurait été physiquement plus forte.»

Dans la longue interview qu'il a accordée au magazine britannique à l'occasion de l'exposition consacrée à sa soeur à Londres, le jeune homme de 34 ans s'est également remémoré sa première rencontre avec sa soeur quelques heures après sa naissance. «Elle puait, je n'aimais pas du tout ça. C'était cette odeur de lait de nouveau-né. Je me rappelle m'être dit que je n'aimais pas son odeur et que je ne l'aimais pas. Je me demandais pourquoi elle venait dans ma maison.» Les choses se sont finalement arrangées, même si Alex a avoué qu'il a fallu du temps avant qu'il accepte de ne plus être fils unique.

Chiante et incroyablement généreuse

La relation qu'entretenaient Alex et Amy était faite de hauts et de bas. «Elle était chiante, frustrante, une vraie emmerdeuse. Mais elle était également incroyablement généreuse et attentionnée (…) Elle était loyale en tant que soeur, que fille et qu'amie», a-t-il confié.

Le Britannique a raconté qu'Amy avait gâché l'une de ses soirées d'anniversaire en arrivant totalement ivre et en s'en prenant aux invités. «J'étais furieux! Je lui ai dit ses quatre vérités.» Mais rien n'y a fait, Amy ne s'est jamais excusée pour son comportement, ni ce jour-là, ni plus tard.

Journaliste musical, Alex a laissé tomber son métier pour se consacrer pleinement à la fondation qui porte le nom de sa soeur. Mais le jour du décès de la chanteuse, le jeune homme a eu un peu de mal à gérer la situation. «J'avais deux casquettes. D'un côté j'étais le journaliste qui se disait qu'il devait être calme, évaluer la situation et ne pas se laisser submerger par l'émotion. De l'autre, j'étais le frère qui regardait les fleurs, les hommages et les cartes signées par les gens.» Alors, comme son père, il a décidé de ne pas se laisser détruire par la mort de la star et d'utiliser sa mémoire pour aider les personnes souffrant de problèmes de drogues et d'alcool.

Amy aurait détesté une exposition sur elle

Le 3 juillet s'ouvrira l'exposition «Amy Winehouse: A Family Portrait» au Jewish Museum de Londres. Une exhibition que la jeune femme n'aurait pas du tout aimée, selon son frère. «Elle aurait dit «C'est juste moi, pourquoi voulez-vous une exposition?», a-t-il conclu.

Suivez toute l'actualité des stars sur les réseaux sociaux avec «20 minutes»:

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!