Actualisé 29.02.2020 à 10:57

LuxembourgLes transports gratuits font le buzz sur les réseaux

Samedi 29 février, les transports publics luxembourgeois sont devenu gratuits dans tout le pays. Une vidéo réalisée par un youtubeur britannique a été visionnée près de 700'000 fois.

Fini les abonnements et autres tickets: le Luxembourg passe ce samedi aux transports publics gratuits, une première mondiale à l'échelle d'un pays. Un événement qui n'est pas passé inaperçu sur les réseaux sociaux. Une vidéo intitulée en anglais «The Country Where All Public Transit is Free» publiée sur la chaîne YouTube de Tom Scott a été visionnée plus de 700'000 fois. Force est de constater que le sujet passionne ses 2,13 millions d'abonnés avec la présence en quatre jours seulement de plus de 2500 commentaires.

Après avoir localisé le Grand-Duché au cœur du continent européen, Tom Scott a eu l'occasion d'emprunter le train, le bus, le tram et même le funiculaire avant d'avoir l'occasion d'interviewer François Bausch, ministre de la Mobilité, qui lui a immédiatement parlé des bouchons et des problèmes qu'ils engendrent au Luxembourg.

«La cerise sur le gâteau»

Quelque 40% des ménages sont concernés par cette mesure dont l'impact est estimé à environ 100 euros d'économie par foyer et par an. «Il s'agit de la cerise sur le gâteau dans le cadre de notre stratégie globale visant une révolution multimodale», indique François Bausch à l'AFP.

Subventions perçues en trop par les CFF et le BLS

Le transport ferroviaire est à son tour touché par une affaire de subventions. Les CFF et le BLS notamment ont perçu des montants indus de la Confédération et des cantons ces dernières années.
(Video: Keystone)

La voiture: moyen de transport le plus utilisé

Ce plan ne fait pas pour autant l'unanimité dans un pays où la voiture demeure le moyen de transport le plus utilisé. Quelque 47% des déplacements professionnels sont effectués en voiture au Luxembourg. Le bus n'est utilisé que pour 32% des déplacements pour se rendre au travail, devant le train (19%). A titre de comparaison, à Paris, près de 70% des travailleurs empruntent les transports publics. Quelque 200'000 transfrontaliers rejoignent quotidiennement le Luxembourg pour y travailler. Tout comme la population résidente, ils utilisent majoritairement la voiture pour se rendre au travail.

La fin des distributeurs de billets

Les distributeurs de billets vont progressivement être retirés mais dans les gares. Seule exception, le train restera payant en première classe de même que certains services de bus à la demande organisés en service nocturne par les municipalités. (20 minutes/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!