Actualisé

«Stockage»Pourquoi 7 avions de Swiss ont volé vers la Jordanie

Dimanche, plusieurs avions de la compagnie aérienne helvétique ont traversé la Méditerranée pour se rendre en Jordanie alors que le trafic aérien international est toujours au point mort.

1 / 4
Dimanche, des avions de Swiss étaient en route pour la Jordanie

Dimanche, des avions de Swiss étaient en route pour la Jordanie

Ces vols ont intrigué des lecteurs

Ces vols ont intrigué des lecteurs

Une porte-parole de la compagnie a résolu le mystère.

Une porte-parole de la compagnie a résolu le mystère.

Plusieurs lecteurs ont remarqué dimanche matin qu'un nombre inhabituellement élevé d'avions de la compagnie Swiss se rendaient à Amman, capitale de la Jordanie. On peut suivre ces trajets sur le site Flightradar24, qui permet de suivre sur son écran et en temps réel le trajet des vols dans le monde entier. La compagnie aérienne a confirmé à 20 Minuten ces vols vers la capitale jordanienne en fournissant une explication. « Aujourd'hui, nous transférons cinq A320 et deux A330 à Amman (Jordanie) pour y être stockés. Le stockage des appareils est recommandé dans les situations où les avions ne sont plus en service pour un usage opérationnel pendant plus de 3 mois», a expliqué Meike Fuhlrott, porte-parole de Swiss.

Besoin d'une grande attention

La crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 touche durement l'aviation civile. Les aéronefs sont cloués au sol et les compagnies sont au bord de la rupture. Swiss a stationné 20 avions de sa flotte à l'aéroport de Genève. Des appareils dont il faut prendre soin. Les ouvertures et les parties sensibles sont recouvertes et isolées avec de l'adhésif. Il s'agit de protéger les avions des aléas de la météo et d'éviter que des animaux ne s'y installent, détaille Meike Fuhlrott. À Cointrin, une cinquantaine de personnes sont affectées à l'entretien des appareils.

L'avion doit en effet subir des tests fonctionnels approfondis de ses principaux systèmes s'il reste longtemps immobilisé au sol. Des essais des moteurs doivent être effectués toutes les deux semaines, par exemple. Avant d'être remis en service, l'appareil procédera à un vol permettant de vérifier son comportement dans les airs.

Les avions de Swiss parqués sur le tarmac de l’aéroport de Zurich

Coûts confidentiels

Swiss ne dévoile pas ce que lui coûte le fait de devoir stationner ses appareils en attendant une reprise des activités. Le Conseil fédéral, de son côté, a fait ses calculs. Il propose des garanties bancaires de 1,275 milliard de francs pour lui venir en aide. Ce montant comprend aussi un soutien à la compagnie Edelweiss.

Quoi qu'il arrive, voyager en avion ne sera plus comme avant, du moins dans l'immédiat. Dès lundi, les clients de Swiss sont priés de porter une protection couvrant la bouche et le nez lorsqu'ils prennent l'avion, relève Mme Fuhlrott. Il sera aussi recommandé de porter ce masque tout au long du voyage, de même qu’avant et après le vol.

Avec cette mesure, Swiss suit les directives officielles de nombreux pays européens. La recommandation restera applicable jusqu'au 31 août. Selon Mme Fuhlrott, le risque de contamination à bord par le Covid-19 est néanmoins quasi nul. «Aucun cas d'infection n'a été détecté sur les vols de Swiss depuis le début de la pandémie.»

Trafic aérien à un niveau historiquement bas
(Denis Molnar/cga/ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
36 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

pangolin masqué

04.05.2020 à 14:08

la Suisse a sauvé Swiss et la vendu aux Allemands... Swiss n'est plus Suisse... en quoi on devrait payer pour sauver une compagnie allemande ?

Hulot

04.05.2020 à 09:30

Le pouce en bas n'est pas indispensable, mais le fait de ne pas pouvoir répondre à un commentaire, manque cruellement ! À changer s.v.p

Airsuisse

04.05.2020 à 09:14

Avec l’excellent Moritz Leuenberger conseiller fédéral de l’époquela Suisse n’a pas été capable de sauver SWISSAIR qui est parti en faillite et maintenant il faudrait sauver SWISS filiale de Lufthansa ! Chercher l’erreur. On marche sur la tête.