ANIMALIER - Pourquoi autant de marques automobiles ont un animal comme emblème
Ferrari n’est pas le seul constructeur automobile à avoir puisé dans le monde animalier en guise de source d’inspiration pour son logo.

Ferrari n’est pas le seul constructeur automobile à avoir puisé dans le monde animalier en guise de source d’inspiration pour son logo.

Getty Images
Publié

ANIMALIERPourquoi autant de marques automobiles ont un animal comme emblème

Les logos soulignent le côté unique des marques. Ainsi, les quatre anneaux symbolisent Audi.
L’étoile à trois branches est la signature de Mercedes et le double chevron celle de la marque Citroën. Mais les constructeurs automobiles ne font pas que mettre l’accent sur les formes géométriques. Nombreuses sont celles qui puisent dans le monde animalier pour leur source d’inspiration.

par
Fabio Simeon

1. Abarth – Un vrai scorpion

pixarno - stock.adobe.com

À l’âge de dix ans, Karl «Carlo» Abarth a revêtu les roues en bois de sa trottinette avec une ceinture en cuir, battant haut la main les autres enfants dans la course de son quartier – un événement déterminant. Trente ans plus tard, il a fondé la société Abarth & Co. En guise d’emblème, le passionné de course automobile a choisi «lo scorpione» (le scorpion), son signe astrologique, pour sa société de construction et de tuning automobile. En astrologie, le scorpion se caractérise par sa force de caractère, son énergie et sa combativité. En ce qui concerne Carlo Abarth, les astrologues ont touché en plein mille. Il avait une énorme soif de vaincre, de violents accès de colère et était cynique dans le choix de ses mots. Mais le succès lui a donné raison, car son premier véhicule, la 204 A Roadster, basée sur la Fiat 110, a remporté d’emblée le championnat 1100 Sport, ainsi que la Formule 2. Ce sur quoi Abarth a déclaré sur un ton sec: «Quel plaisir d’humilier, avec une modeste utilitaire, des voitures de classe et de prix supérieurs».

2. Ferrari – Le Cavallino Rampante

Birgit Reitz-Hofmann - stock.adobe.com

Le cheval noir cabré sur fond jaune – le Cavallino Rampante – fait partie des logos les plus connus au monde. Il symbolise une écurie de Formule 1 élite et de merveilleuses voitures de sport – en d’autres termes, l’émotion à l’état pur! Même la façon dont est né le logo Ferrari est hautement chargé en émotion, bien plus que pour la plupart des marques concurrentes. Enzo Ferrari, le fondateur de la «Scuderia» mondialement connue, ne se serait exprimé en public au sujet des origines de son emblème qu’à une seule occasion en ces termes: «En 1923, j’ai rencontré le comte Enrico Baracca et la comtesse Paolina, les parents du héros, qui m’ont dit de mettre le cheval cabré de leur fils sur mes voitures, et qu’il me portera chance». Le héros en question était Francesco Baracca, tombé à la Première Guerre mondiale et connu pour sa trentaine de victoires de combats aériens. Francesco Baracca avait fait décorer les avions de sa troupe d’aviation de l’étalon noir cabré.

3. Lamborghini – Prêt à encorner

primipil - stock.adobe.com

En 1948, Ferruccio Lamborghini a créé une société de tracteurs après avoir acquis une grosse quantité de moteurs militaires de la Seconde Guerre mondiale. L’emblème des tracteurs ne faisait pas du tout référence à un animal: il était formé d’un triangle où figuraient les initiales de «Ferruccio Lamborghini Cento». Dix ans plus tard, la passion et le savoir-faire du mécanicien sur machines l’ont amené à étendre sa production au secteur des hélicoptères. À son grand malheur, mais pour le plus grand bonheur des amateurs de belles cylindrées, le gouvernement n’a pas approuvé son plan. Les rumeurs disent que peu de temps après, Lamborghini, lui-même grand amateur de voitures de course et propriétaire de Ferrari, se serait senti maltraité par le constructeur de Modène et aurait décidé de lui rendre la vie dure en se lançant dans le commerce de voitures de sport. En 1963, il a fondé sa propre usine de construction de voitures de sport à Sant’Agata. En guise de logo, Lamborghini, né le 28 avril 1916 sous le signe du Taureau, a choisi le légendaire Murciélago, un taureau de combat épargné dans les arènes de Cordoue en 1879 pour sa volonté de vaincre. Aujourd’hui encore, le taureau baisse la tête de manière belliqueuse, prêt à encorner tout ce qui se présente à lui.

4. Jaguar – Au deuxième essai

hectorchristiaen - stock.adobe.com

Le «leaper», nom donné par les Anglais à la petite statuette symbolisant un jaguar bondissant, sur le capot des voitures, n’est pas moins agressif. Le logo symbolise la force et l’élégance de la marque de luxe britannique. Le nom actuel de l'entreprise ainsi que son logo remontent à la Jaguar SS de 1935, premier modèle de Swallow Sidecars. La mention «SS» dans le nom et le logo, peu de temps après l’époque du national-socialisme allemand, a eu des répercussions négatives sur les ventes en Angleterre. C’est pourquoi, en 1945, la société a été rebaptisée Jaguar Cars Limited, entraînant également un changement de logo. Le lien avec le félin devait cependant être conservé, d’après le fondateur de l’entreprise, William Lyons. Ce dernier ne s’est toutefois pas montré satisfait de la première figurine. «On dirait un chat qu’on vient de chasser de la clôture du jardin. Non, merci», avait déclaré l’ingénieur au sculpteur. La deuxième mascotte, bien plus plaisante à ses yeux, est devenue l’emblème de l’icône automobile anglaise.

5. Peugeot – Le lion est mort, vive le lion!

Adobe Stock

Les origines du deuxième constructeur automobile le plus ancien au monde remontent à 1812, dans une aciérie française. La fabrication de scies figurait alors au cœur de son activité - le logo de la marque datant également de cette époque. Car, en 1874, Jules et Émile Peugeot avaient chargé l'orfèvre Justin Blazer de créer un lion. Les dents acérées des lames de scie avaient inspiré l'idée aux frères Peugeot; par ailleurs, le lion figure sur le blason de la Franche-Comté, la région d'origine des frères Peugeot. Depuis 1847, le félin a été retouché à plusieurs reprises. Au départ, le lion se tenait debout sur une flèche, avant de tendre sa patte à partir de 1927. En 1950, il a pour la première fois adopté une position debout. Aujourd'hui - c'est-à-dire depuis le récent lancement de la nouvelle 308 - le logo de la marque a une nouvelle fois bénéficié d’un coup de jeune, affichant un blason orné d'une majestueuse tête de lion. Mais peut-on véritablement parler de coup de jeune, alors que le logo fait plutôt rétro? Il n’aura pas échappé, en effet, aux fins connaisseurs de la marque que le nouveau logo ressemble énormément à celui des années 1960. Quoi qu'il en soit, la grande crinière fait son grand retour, même si elle est plus disciplinée, moins sauvage et plus moderne.

6. Ford Mustang – Un vrai cheval de course

Aleksei - stock.adobe.com

Allegro, Avanti, Torino, et Cougar: il semblerait que la moitié des canassons s’appellent ainsi – et il s’agit précisément des premières suggestions de noms originales pour les nouveaux modèles de Ford dans les années 1960. Fort heureusement, la marque à l’ovale bleu a simplement décidé d’adopter le nom de «Mustang». Et , à l’instar du logo au poney galopant, ils ont eux aussi participé à des courses. Depuis une soixantaine d’années, le logo a évolué bon nombre de fois, même si Ford est resté fidèle à son image sur un point, à savoir que le cheval galope toujours en direction de l’ouest (vers la gauche). «Le Mustang est un cheval sauvage et non un cheval de course domestiqué», a précisé le dirigeant de Ford de l’époque, Lee Iacocca, alors que ses designers avaient placé le cheval dans l’autre sens en référence au cheval sur un champ de courses.

7. Bentley – Fournisseur de la Cour grâce à l’action divine

pifate - stock.adobe.com

Le faucon est un des symboles par excellence de la mythologie de l’Égypte antique. Les dieux du Soleil, de la Lune et du Ciel – Râ, Khonsou et Horus – étaient tous trois représentés avec une tête de faucon et aucun pharaon ne pouvait se passer du volatile. Le passage à notre époque met en lumière un parallèle, car la famille royale britannique semble également avoir un faible pour l’oiseau de proie – du moins pour ce qui est de sa flotte de voitures. En effet, Bentley est le fournisseur officiel de la Cour royale britannique. Quel lien avec les pharaons, me direz-vous? Et bien ce sont justement des plumes de faucon qui ornent le logo de la marque de luxe britannique. «Et exercent leur pouvoir magique sur elle», comme le souligne l’humour britannique, puisque la reine continue, pour une raison que l’on ignore, donner la préférence à Bentley plutôt qu’à Rolls Royce. À ce propos, la Bentley de la reine d’Angleterre mesure 6,22 mètres de long. Son poids, en revanche, est, aujourd’hui encore, un secret bien gardé.

8. Roland Gumpert – Aussi rare qu’un griffon

Gumpert

Il n'y a pas qu'à Sant'Agata et à Modène, mais également à Thuringe que les constructeurs de supercars s’en réfèrent au pouvoir des animaux pour leurs logos. Au cœur de l'Allemagne, la marque de voitures de sport «Roland Gumpert», dirigée par le PDG, ingénieur et développeur en chef du même nom, construit des supercars de 850 ch avec une pile à combustible au méthanol produisant de l'hydrogène/l'électricité. Vous n'en avez encore jamais vu ou entendu parler? Cela ne devrait pas être différent pour la «créature animale» de l'emblème. Celle-ci est dotée d’ailes et d’une queue, de fortes pattes et étend ses griffes. C'est le griffon. Une espèce hybride avec une tête d'aigle et un corps de lion. Chez Gumpert, il est censé représenter le courage du lion et la rapidité et la précision de l'aigle. Au cours des cinq prochaines années, le constructeur prévoit de lancer sur les routes 500 véhicules Roland Gumpert Nathalie. Les chances de voir un griffon en chair et en os n'augmentent donc que très peu.

9. Wiesmann – La courbe d’un reptile

Adobe Stock

Les voitures de sport manufacturées individuellement par la marque allemande Wiesmann font également partie des raretés. Elles inspirent avant tout par la beauté de leur carrosserie et l’expérience de conduite parfaite qu’elles procurent. Le symbole de la marque - le gecko - y fait également référence. L'objectif est de montrer que les véhicules de Dülmen, équipés de moteurs BMW, sont synonymes de vitesse et de tenue de route. En d'autres termes, ils adhèrent à la route comme le reptile à un mur.

10. Porsche – Copié, mais pas sur Ferrari

Ryan - stock.adobe.com

Un cheval noir cabré au milieu de l'emblème de la marque, c’est du déjà-vu. Mais Ferrari n'est pas la seule entreprise à faire appel au cheval en question. Le fameux «Stuttgarter Rössle» orne les voitures de sport de Porsche depuis 1952. Le logo existe sous sa forme actuelle depuis 1939 et est utilisé sous une forme légèrement modifiée par les pères des 911. Derrière la mascotte de Stuttgart se trouvent des bois et des rayures noires et rouges, qui sont les constituants fondamentaux de l’ancien Land allemand Wurtemberg-Hohenzollern. En haut du bouclier apparaît le mot «Stuttgart» et le nom Porsche trône tout en haut. D’après le constructeur de voitures de sport, l'utilisation de ces deux armoiries vise à symboliser les liens étroits avec la patrie.

Ton opinion