Actualisé 31.03.2017 à 11:09

Hockey - LNA

Pourquoi Fribourg Gottéron a raté sa saison

Pour l'entraîneur Larry Huras, la «force mentale» a fait défaut à ses joueurs avant Noël. Le Canadien sera-t-il prolongé?

Larry Huras ne serait pas contre une prolongation.

Larry Huras ne serait pas contre une prolongation.

Keystone

Sauvé des eaux en play-out face à Ambri par une ligne de parade exceptionnelle, Fribourg Gottéron peut enfin tirer un trait sur une saison cauchemardesque. Selon l'entraîneur Larry Huras, c'est entre les mois de novembre et décembre que les Dragons ont perdu pied.

Fribourg Gottéron avait de quoi bien faire, mais Fribourg Gottéron a peiné durant la saison 2016/17. Malgré un Julien Sprunger à la classe intacte, le club n'a pas du tout atteint ses objectifs. Avec moins d'un point par match lors de la saison régulière, il était impossible d'envisager autre chose que le play-out. Pour mettre un peu de baume au coeur des supporters fribourgeois, il y eut une jolie campagne européenne avec une défaite en demi-finale face à Frölunda.

Ceci étant, c'est sur le championnat que l'on juge une équipe et les Dragons sont passés au travers. Surtout en fin d'année. Durant le mois de décembre, Gottéron n'a gagné qu'un seul de ses sept matches. Impossible de faire des miracles, comme l'explique l'entraîneur Larry Huras: «J'ai estimé qu'on avait assez de talents pour se sortir de la situation, mais beaucoup de choses ont compliqué la tâche. Ceci dit, je suis fier de notre parcours en Champions League et d'avoir réussi à finir dans les quatre en s'inclinant face au futur vainqueur Frölunda. C'est l'un des highlights de cette saison, juge le Canadien. Ce qui nous a fait mal, ce sont les mois de novembre et décembre. On a perdu beaucoup de matches d'un but alors qu'on contrôlait la partie. On a gaspillé trop d'occasions. On a réussi à jouer comme il fallait fin janvier début février. Cette équipe a pris plus de temps que j'aurais souhaité pour arriver à ce niveau. Ce n'est pas mon style de trouver des excuses, mais il y a eu pas mal de soucis cette saison», note-t-il.

Renforcer le mental

Si Fribourg a fini par s'en sortir en cinq manches contre Ambri, on a vu lors du quatrième acte que les Dragons pouvaient passer à côté d'une partie en quelques minutes. Un black-out de trois minutes où rien ne va plus. «Une des lacunes cette saison, ce fut la force mentale, appuie Larry Huras. Surtout en début de championnat. Si c'était à refaire, je changerais ça en travaillant beaucoup plus tôt avec notre psychologue du sport. Cela aurait pu nous aider justement lors des problèmes en novembre-décembre. Je pense quand même qu'on a établi une bonne base pour l'avenir, mais on verra.»

Soulagé comme tout le monde par l'issue de cette saison, le coach canadien ne serait pas contre une prolongation de son expérience à la BCF Arena: «C'est une discussion à mener ces prochains jours avec les dirigeants. Je me sens bien ici. Ce n'est pas la saison espérée, mais peut-être que c'est une situation nécessaire pour faire les changements judicieux et trouver un nouvel élan.» (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!