taxe rose - Pourquoi les femmes paient-elles plus cher que les hommes chez le coiffeur?
Dans de nombreux salons de coiffure, les femmes paient nettement plus que les hommes pour une coupe de cheveux.

Dans de nombreux salons de coiffure, les femmes paient nettement plus que les hommes pour une coupe de cheveux.

Pexels/Cottonbro
Publié

taxe rosePourquoi les femmes paient-elles plus cher que les hommes chez le coiffeur?

Dans de nombreux salons, les femmes paient beaucoup plus que les hommes. Des professionnels tentent une approche inclusive et égalitaire, avec des prix non-genrés.

par
Malin Mueller

Se débarrasser des fourches et payer 100 francs. Ou est-ce seulement 60? Cela dépend si vous êtes un homme ou une femme. Car si le monde se veut de plus en plus égalitaire, les salons de coiffure continuent d'insister sur la séparation des genres - et les différences de prix qui vont avec.

Des coupes féminines plus compliquées?

Souvent, l'explication est fondée sur les «cheveux principalement plus longs» ou les «coupes plus compliquées». Pourtant, les femmes aux coupes courtes ne sont plus rares et de plus en plus d'hommes portent les cheveux longs.

«Les coiffeurs sont libres de fixer leurs prix et l'association n'émet aucune directive», répond Coiffure Suisse, l'association faîtière de la branche. «Il existe un certain nombre d'arguments qui peuvent être utilisés pour justifier un prix plus élevé, par exemple l'infrastructure (équipements coûteux, coûts des produits et de stockage plus élevés), des investissements plus élevés dans la formation continue (coiffures de mariée, extensions, nouvelles techniques comme le balayage). Les hommes veulent généralement juste se faire couper les cheveux.» Et si une femme voulait une coupe qu'un homme pourrait aussi porter? «Nous n'avons aucune recommandation. Les coiffeurs sont des entrepreneurs indépendants. Et le client peut aussi choisir un salon en fonction des prix pratiqués.»

Prix du travail effectué

Nos voisins montrent qu'il existe des solutions: en Autriche, le médiateur pour l'égalité des chances recommande de calculer les prix en fonction du travail effectué plutôt que du genre. Depuis, les associations de coiffeurs de divers Länder publient des listes de prix non sexistes, destinées à encourager cette pratique.

Les cheveux sont des cheveux quelle que soit la tête sur laquelle ils poussent

Marc Menden, propriétaire de Mad Hairstyling, Zurich

Nous avons aussi des pionniers dans le genderless pricing en Suisse, c'est-à-dire un système de prix qui ne fait pas de distinction entre les sexes: Marc Menden est le propriétaire du salon de coiffure zurichois Mad Hairstyling. Lors de la réservation, vous choisissez entre un service court ou long au lieu d’indiquer votre genre.


«Nous ne faisons pas de différence. Le prix dépend de ce qui est fait, pas par qui. Nous n'incluons pas de produits sujets à la taxe rose (ndlr. différence de prix entre les produits étiquetés pour femme, comme les rasoirs de couleur pastel) dans notre gamme. Les hommes n'ont pas besoin d'une cire ou d'un shampoing différent de celui des femmes.»

Une coupe de cheveux n’a pas de genre

Sa consœur, Simone Rigliaco, est propriétaire du Salon Liquid, à Zurich. «L'égalité est extrêmement importante pour nous, c'est pourquoi notre système de prix est non sexiste», indique-t-elle. Coiffeur Suisse soupçonne que «les coiffeurs qui ont décidé de proposer leurs services à des prix unisexes aient augmenté les prix pour les hommes plutôt que de les baisser pour les femmes.»

La propriétaire de Liquid voit les choses différemment: «Avec cette manière de faire, nous nous engageons pour la communauté LGBT+. Souvent, les personnes non binaires sont ignorées. S'ils vont dans un salon, ils doivent s'assigner à un genre ou sont assignés par le styliste. Avec notre système, nous leur offrons un espace sûr. Une coupe de cheveux n'a pas besoin de genre.»

Ton opinion

24 commentaires