22.10.2020 à 22:37

Pourquoi les voitures électriques sont-elles si puissantes?

Sandro se demande pourquoi le nombre de chevaux est si élevé sur de nombreux véhicules électriques. Comment se fait-il qu’elles soient si performantes?

von
Markus Peter
22.10.2020

Question de Sandro à l’équipe d’experts de l’UPSA:

J’ai remarqué que de nombreux véhicules électriques sont extrêmement performants. La Model S Performance de Tesla développe par exemple 800 ch, soit bien plus que maintes voitures de sport largement plus chères. Comment l’expliquez-vous?

Réponse de Markus Peter de l’UPSA:

Cher Sandro,

Cela tient à la différence de technique de propulsion. Les voitures électriques puissantes sont souvent dotées de plusieurs moteurs électriques. Il peut s’agir d’un moteur par essieu, voire d’un moteur par roue comme sur la Mercedes SLS AMG Electric Drive. Sur ce modèle, les quatre moteurs électriques réunis développent une puissance de 552 kW (751 ch) et un couple de 1000 Nm. La voiture de sport électrique haut de gamme accélère ainsi de 0 à 100 km/h en 3,9 secondes. Pour ce sprint, Tesla indique même 2,5 secondes pour sa Model S Performance. La combinaison d’une puissance plus élevée et du couple maximal disponible pratiquement dès le démarrage explique ces accélérations de pointe.

Un moteur électrique est beaucoup plus simple et plus compact qu’un moteur à combustion. Il est alors possible d’utiliser plusieurs moteurs dont les performances s’additionnent pour délivrer ces données et performances de conduite impressionnantes. La batterie, l’électronique de puissance et la qualité des branchements câblés sont bien sûr tout aussi importantes que les moteurs.

Malgré toutes ces différences, la propulsion électrique et le moteur à combustion ont des points communs. Les deux concepts de moteur nécessitent une gestion thermique sophistiquée. En d’autres termes, ils n’aiment avoir ni trop chaud ni trop froid. Le moteur à combustion affiche ici une plage de tolérance plus grande et supporte également des températures de son liquide de refroidissement autour de 100 °C. La température de bien-être des composants électriques est assez proche de la température du corps humain. Alors que la température de l’huile et du liquide de refroidissement d’un moteur à combustion doit être maintenue à un certain niveau (l’air de suralimentation injecté doit lui aussi l’être sur des véhicules munis d’un système de suralimentation par turbo ou par compresseur), il faut régler la température de la batterie haute tension, de l’électronique de puissance et du moteur électrique à des valeurs supportables sur un véhicule électrique. Il faut même souvent refroidir activement les chargeurs internes des véhicules électriques, ce qui détermine la vitesse à laquelle la batterie se recharge totalement, notamment dans le cas d’une recharge rapide.

La répartition de la puissance sur plusieurs moteurs électriques présente également d’autres avantages. La section droite des câbles menant aux différents moteurs peut être plus petite que dans le cas de l’utilisation d’un seul moteur plus puissant et plus gros. Il est ainsi possible de réduire le poids et d’améliorer le rendement en minimisant les pertes dans les câbles. Les deux essieux peuvent être entraînés sans boîte de transfert, c’est-à-dire sans liaison mécanique. Cette approche réduit l’encombrement et le poids et permet d’économiser de l’énergie. Il est ainsi possible de compenser une partie du poids élevé de la batterie à un autre endroit.

Outre les voitures de sport électriques, celles utilisant une technologie hybride sont également intéressantes. Elles délivrent les mêmes accélérations à couper le souffle et enchantent également les fans des sonorités typiques des moteurs à combustion.

Bonne route!

L’UPSA est l’association des garagistes suisses. Quelque 4000 entreprises comptant 39’000 collaborateurs au total (dont 9000 jeunes en formation initiale et continue) veillent à ce que nous puissions circuler de manière fiable, sûre et écoefficiente. L’équipe d’experts qui répond à vos questions est composée de: Markus Aegerter (Commerce et Prestations), Olivier Maeder (Formation), Markus Peter (Technique et Environnement) et la juriste de l’UPSA, Olivia Solari (Droit).

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!