Gaz naturel et biogaz - Pourquoi ma voiture GNC passe-t-elle en mode essence?
Pexels/Gustavo Fring
Publié

Gaz naturel et biogazPourquoi ma voiture GNC passe-t-elle en mode essence?

Rolf conduit une voiture GNC qui peut être alimentée en gaz naturel ou en biogaz. Après avoir fait le plein ou lorsqu’il fait froid, le véhicule passe cependant automatiquement en mode essence. Pourquoi?

par
Markus Peter

Question de Rolf à l’équipe d’experts de l’UPSA :

Pourquoi ma voiture GNC roule-t-elle à l’essence pendant un moment après un plein ou parfois le matin lorsqu’il fait très froid? Et tous les véhicules GNC disponibles en Suisse sont équipés d’un réservoir à essence en plus du réservoir à gaz. Pourquoi n’y a-t-il pas de véhicules uniquement alimentés en GNC?

Réponse de Markus Peter de l’UPSA:

Cher Rolf,

Si votre voiture GNC démarre en mode essence lorsque les températures sont basses, c’est parce qu’il existe en mode gaz un risque de gel et de blocage de différents éléments du moteur, tels que le régulateur de pression du gaz ou les buses d’injection. Les températures au-dessous desquelles une voiture passe brièvement en mode essence, après le démarrage dépendent du modèle: sur les modèles plus anciens, ce mode est activé à partir de températures de moins de 10°C pour des raisons de sécurité, alors qu’à ma connaissance, il n’est utilisé qu’à partir de -10°C pour les voitures les plus récentes.

Il existe en mode gaz un risque de gel et de blocage de différents éléments du moteur.

Markus Peter, UPSA

Quant au passage en mode essence juste après un plein, il est activé pour une toute autre raison: l’augmentation de la pression dans le réservoir à gaz signale à votre véhicule que vous venez de faire le plein. Mais avant de passer en mode gaz, la voiture doit d’abord «connaître» la qualité du gaz utilisé, à savoir la proportion de méthane dans le mélange de gaz ou de biogaz. Cette identification et l’adaptation de la commande moteur à la qualité du gaz sont réalisées via la fonction active de régulation lambda. Pour pouvoir assurer que la régulation lambda est active et fonctionne correctement, le véhicule démarre tout d’abord en mode essence après un plein.

En Suisse, les véhicules GNC sont équipés d’un réservoir à essence en plus du réservoir à gaz.

En Suisse, les véhicules GNC sont équipés d’un réservoir à essence en plus du réservoir à gaz.

Volkswagen

En ce qui concerne votre deuxième question, si les véhicules GNC sont équipés de moteurs bivalents, ce n’est pas pour des raisons techniques, mais plutôt par souci de convivialité et aussi de sécurité routière. Il y a en Suisse environ 150 stations-service GNC. Les stations-service GNC étant raccordées au réseau de gaz, elles ne se trouvent, pour faire simple, qu’aux endroits où passe le réseau gazier suisse. Il n’y a par exemple aucune station-service GNC en Engadine ou à Obergoms. Un véhicule monovalent, qui disposerait donc exclusivement d’un réservoir de gaz, devrait assumer un risque plus élevé de se retrouver en panne de carburant. C’est pour cette raison que les véhicules GNC modernes du groupe VW sont équipés d’un petit moteur à essence de neuf litres. Cela signifie que ces véhicules sont en réalité monovalents et que le réservoir d’essence fait uniquement office de réserve ou ne sert qu’aux deux courtes phases de fonctionnement décrites ci-dessus.

Un véhicule qui disposerait exclusivement d’un réservoir de gaz devrait assumer un risque plus élevé de se retrouver en panne de carburant.

Markus Peter, UPSA

Sur le plan technique, des moteurs monovalents seraient plus intéressants, car plus efficaces et performants. Ceux-ci pourraient alors utiliser effectivement l’indice d’octane plus élevé du gaz naturel et du biogaz (130 octanes au lieu de 95 et 98 pour l’essence), car la compression du moteur pourrait être relevée grâce à sa résistance plus élevée à la détonation. Les moteurs GNC modernes (qui sont généralement «mis sous pression» par un compresseur ou un turbocompresseur) compensent au moins une partie des désavantages de ces versions bivalentes en adaptant le point d’allumage et la pression entre le mode gaz et le mode essence.

Bonne route !

Envoyez simplement vos questions par e-mail à l’adresse autoratgeber@20minuten.ch. Les questions d’actualité les plus intéressantes, ainsi que leurs réponses, seront publiées chaque semaine sous le prénom de l’auteur dans la rubrique Lifestyle de «20 minutes».

L’UPSA est l’association des garagistes suisses. Quelque 4000 entreprises comptant 39’000 collaborateurs au total (dont 9000 jeunes en formation initiale et continue) veillent à ce que nous puissions circuler de manière fiable, sûre et écoefficiente. L’équipe d’experts qui répond à vos questions est composée de: Markus Aegerter (Commerce et Prestations), Olivier Maeder (Formation), Markus Peter (Technique et Environnement) et la juriste de l’UPSA, Olivia Solari (Droit).

Ton opinion