04.07.2020 à 06:00

FRUITS DE SAISON

Pourquoi ne devrions-nous acheter des framboises que maintenant?

En Suisse, la saison des framboises commence en juillet. Les fruits régionaux et saisonniers ont un bien meilleur bilan environnemental que les produits importés.

de
Stephanie Sigrist
Cela valait la peine d'attendre: les framboises ont actuellement le meilleur bilan écologique et ont souvent un meilleur goût que les baies importées, récoltées trop tôt, qui ont dû subir de longs trajets en transport.

Cela valait la peine d'attendre: les framboises ont actuellement le meilleur bilan écologique et ont souvent un meilleur goût que les baies importées, récoltées trop tôt, qui ont dû subir de longs trajets en transport.

Getty Images/iStockphoto

Les grands distributeurs sont critiqués sur les réseaux sociaux et dans les médias pour la vente de fraises, de framboises ou de myrtilles dès mars ou avril pratiquement chaque année. Ces produits proviennent principalement d'Espagne, d'Italie ou de serres chauffées aux Pays-Bas. Les supermarchés ne proposeraient pas ces produits chaque année s'il n'y avait pas une demande de la part des clients. Les consommateurs soucieux de l'environnement devraient prêter attention au bilan environnemental et énergétique des aliments lorsqu'ils font leurs achats.

Il est difficile cependant d’indiquer avec un chiffre précis l'énergie grise ou le bilan écologique des aliments. Un grand nombre de chiffres et d'informations seraient nécessaires pour le calcul des impacts environnementaux sur l'ensemble du cycle de vie. Or, ils ne figurent pas sur l'emballage et sont difficiles à retracer. En outre, les modes de production varient considérablement d'un agriculteur à l'autre. En matière d'alimentation, il n'y a donc pas pour l’instant de consensus sur la meilleure façon de protéger la planète. Est-ce que les émissions de CO₂ doivent être considérées en premier lieu? On plutôt la consommation d'eau? Qu'en est-il du bien-être animal, de la biodiversité, de l’utilisation de produits chimiques et de pesticides? Il n'y a pas de réponses universelles à ces questions et chaque consommateur doit prendre lui-même ces décisions au quotidien.

Les consommateurs contribuent également à l'équilibre environnemental

Un aspect important de l'éco-évaluation des denrées alimentaires est l'énergie grise, qui est la quantité d'énergie nécessaire lors du cycle de vie du produit. Elle est notamment utilisée pour satisfaire les besoins en chaleur et en électricité lors de la production et de la transformation des aliments, en carburant lors du transport, en eau et en électricité lors du stockage, de la vente et de la préparation, ainsi que pour emballer les produits. Outre les producteurs de denrées alimentaires, les consommateurs contribuent également au bilan énergétique des aliments, notamment dans leur choix du mode de transport utilisé pour se rendre au magasin ou au marché, du lieu d’achat, ainsi que de la manière de stocker et de recycler les produits.

Les produits régionaux nécessitent généralement beaucoup moins d'énergie grise que les aliments importés, et le transport aérien de produits frais en provenance d'autres continents est particulièrement énergivore et donc nuisible au climat. Il y a toutefois une exception: quand les fruits et légumes sont produits dans des serres chauffées, l'énergie de chauffage représente la plus grande part de l'énergie grise. Par conséquent, le bilan écologique des aliments végétaux produits en Suisse hors saison dans des serres chauffées aux combustibles fossiles, est pire que celui de ces mêmes produits cultivés en plein air et provenant du sud de l’Europe – pour autant qu'ils sont transportés par la route. Le transport par camion a un impact moindre que le chauffage des serres. C'est pourquoi les consommateurs soucieux de l'environnement ne doivent pas seulement consommer des aliments régionaux, mais aussi des aliments de saison issus de la culture en plein air.

Hors saison, les framboises surgelées sont un choix respectueux de l'environnement

Alors que la saison des fraises en Suisse a déjà démarré en juin, nous avons dû patienter un peu plus longtemps pour les framboises. Mais cela vaut la peine d'attendre: les framboises suisses ont un meilleur bilan environnemental dès le début du mois de juillet et ont souvent meilleur goût que les baies importées, récoltées trop tôt, qui ont dû parcourir de longues distances. Si vous avez besoin de framboises pour un dessert ou des smoothies hors saison, vous pouvez opter pour des aliments surgelés. Lorsque vous achetez des framboises surgelées, il est important de vous assurer qu'elles proviennent de Suisse. Selon les experts, les fruits et légumes surgelés ne contiennent pas moins de vitamines que les produits frais et présentent un meilleur équilibre environnemental que les aliments importés. Enfin et surtout, il est important de valoriser la nourriture et de n'acheter que ce qui sera prochainement consommé et de recycler les restes. De cette façon, on évite le gaspillage alimentaire.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!