Actualisé 14.03.2017 à 21:26

Ski alpinPourquoi tant de jeunes du Vieux-Pays cartonnent

Aux Mondiaux juniors, les Valaisans Loïc Meillard et Camille Rast ont flambé. La structure mise en place par Pirmin Zurbriggen porte ses fruits.

von
Bertrand Monnard/ymu
Loïc Meillard, grand espoir du ski alpin helvétique.

Loïc Meillard, grand espoir du ski alpin helvétique.

AFP/Johann Groder

A 20 ans, Loïc Meillard, le skieur d'Hérémence, a signé le doublé géant-combiné à Are (Suè). De Vétroz, Camille Rast (17 ans) lui a emboîté le pas en décrochant l'or en slalom. En février, pas moins de sept Valaisans avaient pris part aux Mondiaux de Saint-Moritz, où Luca Aerni (Crans-Montana, 23 ans) s'était imposé en combiné.

Ces résultats ne doivent rien au hasard. De toute évidence, ce sont les structures mises en place par l'ancien champion Pirmin Zurbriggen, président de Ski Valais de 2003 à 2016, qui sont en train de payer. En 2004, des centres de ski-études avaient été créés dans dix vallées du canton pour permettre aux jeunes talents de mieux concilier sport et école. «Il est important que les talents puissent rester chez leurs parents au moins jusqu'à 16 ans», explique Zurbriggen. Daniel Yule et Justin Murisier, déjà établis en Coupe du monde, sont sortis de cette filière. Meillard, Rast & Cie les ont suivis.

Avec sa légendaire modestie, Pirmin Zurbriggen refuse pourtant de se mettre en avant ­personnellement. «J'ai été le chef du projet, oui, mais c'était un travail d'équipe avec une ­vision commune.» Et d'ajouter: «Ce qui arrive ces dernières ­saisons au ski valaisan ne relève nullement de la chance. Nous avons construit quelque chose de solide en prouvant que c'était faisable dans le reste du pays aussi.»

De l'avis de tous les spécialistes, le très polyvalent Loïc Meillard est le skieur suisse le plus doué depuis très longtemps. Peut-être un futur Pirmin Zurbriggen? L'avenir lui appartient, comme à la jeune armada valaisanne.

Loïc Meillard pas loin du triplé doré

Le grand espoir du ski helvétique repartira d'Are avec «seulement» deux médailles d'or, et la délégation suisse avec cinq breloques (trois titres). Hier lors du slalom, dernière épreuve des Mondiaux juniors, Meillard s'est classé 1er de la manche initiale, mais a été disqualifié pour avoir enfourché. La victoire est revenue à l'Autrichien Adrian Pertl (meilleur Suisse: le Genevois Tanguy Nef, 24e). Le Valaisan met désormais le cap sur les Etats-Unis, pour participer samedi au géant des finales de la Coupe du monde.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!