Ersatz: Pourquoi veut-on faire revivre Michael?
Actualisé

ErsatzPourquoi veut-on faire revivre Michael?

Un sosie de Jackson se produit vendredi soir à l'Arena. Du simili au spiritisme, pourquoi veut-on continuer à faire vivre le roi la pop?

par
Stéphanie Billeter

«Michael rapporte plus mort que vivant.» Ce récent cri du cœur de Joe Jackson, père de la star décédée, témoigne de l'ampleur post mortem du phénomène Jackson.

«Au moment de la mort de Michael, aucun Jackson ne vend plus rien, analyse Valérie Gorin, sociologue à l'Université de Genève et coauteur de L'information people, étude à paraître. Mais depuis, chacun se positionne. Le père redevient manager, La Toya vend ses infos aux médias, les frères se font filmer.»

On nage en plein marketing. «On n'est pas dans la commémoration, ajoute Valérie Gorin. Avec le film «This is it», on est dans la production artistique, comme s'il était encore vivant. De même avec les sosies, ce sont de purs clones. Il n'est jamais question de Jackson en tant que personne.»

Que penser d'ailleurs d'un sosie qui fait revivre le mort sur scène? Pour Bertrand Auckenthaler, psychologue à l'Unité de crise pour adolescents des HUG, «une copie reste toujours une copie, à chacun de célébrer le souvenir à sa façon. On voit dans ces pratiques l'importance du cérémonial pour dire au revoir.» Encore faut-il accepter le deuil.

«C'est difficile, surtout si la mort a été subite», dit Valérie Gorin. Pas étonnant dès lors si certains prétendent avoir vu la star. «Le même phénomène s'est produit avec Elvis ou Diana.» «Le fait de ne pas accepter la mort de quelqu'un participe de la tendance à l'idéaliser et vice versa», relève Bertrand Auckenthaler. «Il est parti malgré tout à temps pour ne pas décevoir ses fans sur scène», conclut Valérie Gorin.

Ton opinion