Inès de Koh-Lanta traquée par un fou
Publié

Inès de «Koh-Lanta»Poursuivie par un «tueur en série»

Inès Loucif, ex-candidate de «Koh-Lanta», a été traquée par un déséquilibré alors qu’elle se baladait à vélo. Elle est sous le choc.

En pleine balade dans la nature, Inès Loucif a bien cru que sa dernière heure avait sonné.

En pleine balade dans la nature, Inès Loucif a bien cru que sa dernière heure avait sonné.

Instagram

Après avoir été agressée par un détraqué en 2020, Inès Loucif a encore vécu une expérience traumatisante. Mercredi matin 18 mai, l’ex-finaliste de «Koh-Lanta» est partie en balade à vélo avec son chien près de Biarritz, où elle réside. Malheureusement, son escapade s’est transformée en cauchemar quand la Française a croisé un automobiliste qui a commencé à la suivre. Elle a raconté sa mésaventure en story Instagram: «Mon Dieu, la peur de ma vie. Je suis tombée sur un fou. J’ai failli passer dans «Enquêtes criminelles». Je suis choquée», a-t-elle d’abord dit à ses abonnés avant de donner plus de détails sur ce qu’elle avait vécu: «Après 30 minutes de vélo, à un carrefour, je vois un mec en voiture qui me fixe de manière insistante. J’essaie de ne pas le calculer et d’aller à l’opposé de son chemin dans la forêt. Sauf qu’il part, passe par un petit chemin pour se retrouver devant moi et, quand il passe devant moi, il est vraiment en train de me fixer.» Inès a alors continué sa route en accélérant, mais l’automobiliste s’est approché très près d’elle. «J’ai commencé à avoir peur», s’est souvenue l’infirmière de 27 ans, dont les propos sur le Covid-19 ont fait rire la Toile.

Par chance, Inès a pu demander de l’aide à un autre cycliste croisé sur son chemin. Celui-ci est ensuite allé se confronter au harceleur en lui demandant pourquoi il suivait la jeune femme. L’individu lui a alors répondu: «Qu'est-ce que ça peut vous foutre, dégagez, je suis un serial killer (ndlr: un tueur en série).» Encore plus effrayée par cette révélation, Inès, accompagnée de l’homme qui l’avait aidée, a aussitôt pris le large en alertant toutes les personnes qu’elle croisait qu’«un malade mental» circulait dans les parages. Sur son réseau social, elle a aussi précisé l’endroit où elle avait croisé ce déséquilibré et décrit son physique.

(lja)

Ton opinion

20 commentaires