Bundesliga: Poursuivre sa progression au VfL
Actualisé

BundesligaPoursuivre sa progression au VfL

Arrivé de Nuremberg début juillet, Timm Klose s'est engagé pour quatre ans avec Wolfsburg où il entend s'imposer comme titulaire.

par
Marc Fragnière
Sion
L'international veut s'imposer sous ses nouvelles couleurs avec le Mondail 2014 en ligne de mire.

L'international veut s'imposer sous ses nouvelles couleurs avec le Mondail 2014 en ligne de mire.

Désormais coéquipier de Diego Benaglio et de Ricardo Rodriguez, le défenseur central espère en profiter pour séduire le sélectionneur national, Ottmar Hitzfeld. 20 minutes l'a rencontré hier en marge de la Valais Cup où le VfL a partagé l'enjeu 1-1 avec Saint-Etienne.

– Timm, vous vous êtes blessé ce week-end. Pouvez-vous nous dresser votre bulletin de santé ?

– Après le match contre Sion (ndlr : victoire des Allemands 4-0, samedi à Tourbillon), mon genou droit m'a dérangé. Rien de grave. Je souffre de la capsule et cela nécessite une pause de quelques jours.

– Nuremberg souhaitait vous conserver et même prolonger votre contrat. Mais vous avez été clair : vous souhaitiez rejoindre Wolfsburg. Pourquoi ?

– J'ai beaucoup parlé avec MM. Allofs et Hecking (ndlr : respectivement directeur sportif et entraîneur du VfL). Leur philosophie m'a convaincu. J'ai adhéré à un projet qui devrait me permettre de franchir un nouveau palier dans ma carrière.

– En même temps, Dieter Hecking n'était pas un inconnu pour vous...

– Effectivement, j'ai évolué sous ses ordres un an et demi à Nuremberg. Il connait mes qualités et mes défauts, il sait aussi comment me faire progresser. Je me réjouis de travailler avec lui et avec son staff.

– On parle de 5 millions d'euros de transfert. Alors que la Bundesliga applique les règles du fair-play financier, c'est une jolie somme. La pression sur vos épaules a-t-elle crû ?

– Ca fait plaisir de savoir qu'un club vous veut à tout prix. Mais je ne ressens aucune pression. Bien au contraire. Je me réjouis de la suite des événements.

– Le fait de retrouver deux titulaires de la défense de la Nati, n'est certainement pas un désavantage pour vous, en vue du Mondial au Brésil…

– Les automatismes développés en club peuvent indéniablement plaider en ma faveur dans l'esprit du sélectionneur. Mais c'est à moi de démontrer que j'ai les qualités pour briguer une place de titulaire avec l'équipe de Suisse, et non pas à mes coéquipiers.

Ton opinion