France: Poussée de la gauche au Sénat qui reste à droite
Actualisé

FrancePoussée de la gauche au Sénat qui reste à droite

La gauche a enregistré dimanche une poussée au Sénat, à l'issue d'élections au scrutin indirect destinées à renouveler un tiers de ses membres.

La chambre haute du parlement français reste toutefois ancrée à droite.

Près de 50 000 «grands électeurs» - conseillers municipaux, régionaux, généraux et députés - étaient appelé à élire 114 sénateurs, pour un mandat de six ans. Une partie des sénateurs concernés est élue au scrutin majoritaire à deux tours (74 sièges) et une autre à la proportionnelle (40).

Cette assemblée, qui représente les collectivités locales, est majoritairement masculine et âgée (64 ans en moyenne). Elle examine et vote les lois avant ou après l'Assemblée nationale, la chambre basse, mais n'a pas le pouvoir de renverser un gouvernement contrairement à cette dernière.

La gauche, grande gagnante des dernières élections municipales et cantonales de mars 2008 et désormais majoritaire dans les collectivités territoriales, a connu lors de ce scrutin une poussée en gagnant une «vingtaine» de sièges, selon le président du groupe PS au Sénat, Jean-Pierre Bel.

12 sièges lancés

Mais cette avancée ne suffit pas à renverser l'équilibre d'une assemblée qui n'a jamais connu d'alternance depuis le début de la Ve République en 1958.

La droite est favorisée par la surreprésentation des petites communes rurales traditionnellement conservatrices. La création de 12 nouveaux sièges, en particulier dans des départements fidèles à la droite, lui permet également de limiter les pertes.

Le Sénat passait dimanche soir de 331 à 343 membres. L'UMP (droite, au pouvoir), qui a perdu la majorité absolue lors du dernier scrutin en 2004, devra composer davantage avec ses alliés centristes et radicaux.

Le président du Sénat, deuxième personnage de l'Etat, sera élu le 1er octobre. L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin et l'ancien ministre du Travail Gérard Larcher, tous deux UMP, font eux figure de favoris.

(ats)

Ton opinion