Russie: Poutine pourrait rester au pouvoir jusqu'en 2036
Actualisé

RussiePoutine pourrait rester au pouvoir jusqu'en 2036

Vladimir Poutine a validé une révision constitutionnelle lui permettant de rester au pouvoir jusqu'en 2036 du fait de «l'instabilité» du monde, du virus et des menaces.

Vladimir Poutine met en avant «l'instabilité» du monde, le coronavirus et les menaces contre la Russie.

Vladimir Poutine met en avant «l'instabilité» du monde, le coronavirus et les menaces contre la Russie.

AFP/Alexey Nikolsky

Vladimir Poutine a validé une révision constitutionnelle lui permettant de théoriquement rester au pouvoir jusqu'en 2036 du fait de «l'instabilité» du monde, du coronavirus et de menaces contre la Russie, a affirmé le Kremlin, jeudi. «Beaucoup de pays et particulièrement notre pays se trouvent dans une situation extrêmement instable. C'est pourquoi, dans de telles années difficiles, certains pays décident de donner à leur président la possibilité de continuer à remplir leurs fonctions» au-delà de leur mandat, a dit aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Un amendement à la loi fondamentale, ajouté mardi à la surprise générale à une révision plus vaste de la Constitution, permettra à l'homme fort de la Russie de «réinitialiser» son compteur de mandats présidentiels, afin de lui donner le droit de se représenter en 2024 et en 2030. La Cour constitutionnelle doit valider ces dispositions.

Une «usurpation du pouvoir»

Poutine et Erdogan inaugurent le «TurkStream»

Le président turc Recep Tayyip Erdogan et son homologue russe Vladimir Poutine ont officiellement inauguré mercredi le gazoduc TurkStream qui symbolise leur rapprochement.

Interrogé sur ce qu'il sous-entend en recourant au mot «instabilité», M. Peskov a répondu: «Le coronavirus qui a déjà des conséquences très profondes sur l'économie mondiale», ainsi que «certains signes d'une possible récession», «des conflits régionaux» et «les actions de différents pays (...) visant à introduire des restrictions à l'égard des pays tiers», dans une allusion aux sanctions américaines.

Poutine est au pouvoir depuis 20 ans

Le 31 décembre 2019 marque les 20 ans de l'arrivée à la tête de l'Etat de Vladimir Poutine: c'est lors de ses voeux de Nouvel an à la télévision en 1999 que le président d'alors Boris Eltsine, affaibli, avait annoncé sa démission, donnant les rênes du pays par intérim à son dauphin, le Premier ministre Poutine, peu connu et nommé quelques mois auparavant.

M. Poutine n'a cependant pas officiellement dit qu'il serait candidat à sa propre succession en 2024. «La norme sur les limites dans le nombre des mandats reste dans la Constitution, elle ne disparaît pas. Cette exception» n'est valable que «pour le président actuel», a expliqué le porte-parole. L'opposition russe a dénoncé mercredi une «usurpation du pouvoir» par Vladimir Poutine, le Parlement ayant validé au pas de course la révision constitutionnelle. (20 minutes/afp)

L'«arme absolue» de Poutine est prête

La Russie a annoncé vendredi la mise en service de ses premiers missiles hypersoniques Avangard. Il s'agit de l'une des nouvelles armes développées par Moscou et vantées par le président Vladimir Poutine comme «pratiquement invincibles».

Ton opinion