Venezuela: Pouvoir et opposition se retrouveront en janvier
Actualisé

VenezuelaPouvoir et opposition se retrouveront en janvier

Un second round de négociations entre opposition et gouvernement a fait chou blanc, vendredi.

Le diplomate Roy Chaderton (g), le ministre de l'information, Jorge Rodriguez (c.) et la présidente de l'Assemblée constituante, Delcy Rodriguez (d). (Vendredi 15 décembre 2017)

Le diplomate Roy Chaderton (g), le ministre de l'information, Jorge Rodriguez (c.) et la présidente de l'Assemblée constituante, Delcy Rodriguez (d). (Vendredi 15 décembre 2017)

Keystone

Le gouvernement du Venezuela et l'opposition ont conclu vendredi sans accord un nouveau cycle de pourparlers destinés à apaiser la crise politique et économique dans ce pays d'Amérique latine. Ils ont tout de même décidé de se retrouver en janvier.

Les attentes étaient faibles pour ces discussions qui se déroulent en République dominicaine. Certains détracteurs du parti socialiste au pouvoir à Caracas y voient une manoeuvre dilatoire de la part du gouvernement, qui peine à redresser la situation du Venezuela malgré ses richesses pétrolières.

«Nous nous retrouverons à nouveau le 11 janvier pour une rencontre avec l'opposition vénézuélienne», a dit le ministre de l'information, Jorge Rodriguez, chef de la délégation gouvernementale, dans un court communiqué diffusé à la télévision publique.

Inflations à trois chiffres et pénuries

L'opposition demande au président Nicolás Maduro d'accepter une assistance humanitaire étrangère, alors que l'inflation galopante, à trois chiffres, et des pénuries chroniques de nourriture privent des millions de personnes d'une alimentation convenable. Elle réclame aussi la libération de centaines d'opposants emprisonnés.

Du côté du gouvernement, on souhaite que l'opposition contribue aux efforts pour obtenir la levée de sanctions imposées par les Etats-Unis, qui accusent Nicolás Maduro d'une pratique du pouvoir antidémocratique.

Une première série d'entretiens il y a deux semaines s'était déjà conclue sans accord. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion