Pouvoirs spéciaux pour Hugo Chavez
Actualisé

Pouvoirs spéciaux pour Hugo Chavez

Les députés de l'Assemblée nationale du Venezuela ont octroyé mercredi au président Hugo Chavez le pouvoir de gouverner par décrets pour imposer sa vision de la société.

L'opposition y voit un pas vers l'établissement d'une dictature.

Réunis sur une place du centre-ville de la capitale Caracas, les députés ont voté à main levée le renforcement des pouvoirs de Hugo Chavez, qui va désormais pouvoir gouverner par décrets pendant 18 mois pour transformer la société vénézuélienne en Etat socialiste.

«Longue vie au peuple souverain! Longue vie au président Hugo Chavez! Longue vie au socialisme!», a lancé mercredi la présidente de l'Assemblée nationale Cilia Flores en proclamant la loi donnant au président des pouvoirs spéciaux.

Grâce à ce texte, Hugo Chavez, réélu pour six ans en décembre dernier, a les mains libres pour réformer onze secteurs de la société vénézuélienne, et notamment les institutions, le système bancaire, la fiscalité, le régime d'assurance, la régulation des marchés financiers, la sécurité ou encore la défense.

Le président a déjà annoncé la nationalisation de la principale société de télécommunications vénézuélienne et du secteur électrique, ainsi que son intention de renforcer le contrôle de l'Etat sur l'industrie du pétrole et du gaz. Il a également promis de lever de nouveaux impôts sur les classes aisées. Ses nouveaux pouvoirs l'autorisent à «adapter» la loi pour garantir «la distribution équitable des richesses» dans le cadre d'un «nouveau modèle économique et social».

Hugo Chavez prévoit par ailleurs de réorganiser le découpage territorial et de conduire des réformes pour donner «le pouvoir au peuple» par le biais des Conseils communaux qu'il entend créer. (ap)

Ton opinion