Actualisé 12.07.2008 à 09:27

PPDA massivement soutenu par les téléspectateurs

L'excellente audience du dernier 20 heures de PPDA démontre selon le journaliste l'erreur de son évistion par TF1. Regardez la vidéo de Patrick Poivre d'Arvor dans les coulisses peu après son dernier JT.

Le présentateur de télévision et journaliste Patrick Poivre d'Arvor a estimé vendredi à Brest que le très bon score de son dernier JT de la veille était une façon pour les téléspectateurs de dire à la direction de TF1: "vous avez fait une erreur".

La forte audience de jeudi soir (49,3% de part d'audience) "est une façon de dire à ma direction +vous avez fait une erreur+", a déclaré M. Poivre d'Arvor, accueilli par Olivier de Kersauson, parrain des fêtes maritimes de Brest 2008, au lendemain de son dernier 20H00.

Il a indiqué avoir reçu depuis l'annonce de son éviction quelque "50.000 lettres ou courriers électroniques virulents de gens qui ne comprennent pas" la décision des patrons de TF1.

M. Poivre d'Arvor a estimé que les motifs de cette éviction n'étaient "pas journalistiques". Interrogé sur un éventuel motif politique, il a répondu: "Je ne sais pas. On verra. Les coupables se reconnaîtront d'eux-mêmes".

Le journaliste, écrivain de marine, qui a choisi la pointe Bretagne pour son premier jour de vacances forcées s'est félicité de se trouver "loin des tumultes et remugles parisiens", malgré les flashes de très nombreux journalistes et curieux qui l'ont assuré de leur soutien.

"La mer ne trahit pas, les éléments ne trahissent pas. Ils sont ce qu'ils sont mais au moins c'est loyal", a expliqué le journaliste qui "avait besoin de regarder ailleurs, de regarder ce qu'on appelle les vrais gens, les gens qui sont biens, les gens qui manifestent leur amitié, leur soutien".

"Je ne sais absolument pas de quoi demain va être fait. J'ai eu beaucoup de propositions de toute nature, il faudra que je choisisse", a-t-il dit.

"TF1 était ma maison, Antenne 2 l'a été, France-Inter l'a été (...) tout est ouvert, j'espère que leurs portes me restent ouvertes, on verra bien", a-t-il conclu.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!