La Côte (VD): Prangins se fait sucrer ses vélos en libre service

Publié

La Côte (VD)Prangins se fait sucrer ses vélos en libre service

La localité a choisi de quitter la communauté Région de Nyon. Elle espérait pouvoir garder sa station PubliBike, en traitant en direct avec la société, mais rien n’y a fait.

La station de Prangins a enregistré 3000 emprunts l’an dernier.

La station de Prangins a enregistré 3000 emprunts l’an dernier.

PubliBike

La décision semble brusque, mais les autorités de Prangins (VD) s’y attendaient: mardi, PubliBike a fait démonter la station de vélos en libre-service qui se trouvait sur le territoire de la commune, rapporte lacote.ch. Il s’agit de la première conséquence visible du «Prangexit»: la localité a choisi de quitter la communauté Région de Nyon mais, comme c’est cette dernière qui négocie la concession globale avec PubliBike, elle a mis son veto à la poursuite d’une collaboration parallèle.

Car, explique le quotidien régional, Prangins avait espéré pouvoir garder sa station en traitant directement avec la société de vélos à la demande, moyennant de voir sa participation financière passer de 10’000 à plus de 16’000 francs. Mais Région de Nyon a refusé qu’une commune qui n’est plus membre de son association conserve une desserte. «Quand vous quittez un club, vous ne pouvez pas prétendre aux mêmes prestations qu’avant», a dit le président de Région de Nyon à lacote.ch.

À noter que Divonne-les-Bains (F) a également quitté le réseau PubliBike. Sa station sera démontée plus tard.

(jfz)

Ton opinion