Actualisé 21.03.2020 à 16:01

Coronavirus

Préavis de grève générale levé à l'aéroport

Le SSP menaçait Cointrin d'un débrayage général si des mesures de protection des employés contre la pandémie n'étaient pas prises. Une menace qui a fait son effet.

de
dra
Keystone/Martial Trezzini

Le Syndicat des services publics (SSP) crie victoire et annonce ce samedi le retrait de son préavis de grève générale à l'aéroport de Genève, accusé de mal protéger du coronavirus des centaines d'employés. Jeudi dernier, il dénonçait l'absence de matériel adéquat et le manque de mesures d'hygiène pour une partie du personnel actif sur la plateforme aéroportuaire; et ce, dans plusieurs secteurs d'activité. «Nous avons été entendus et des dispositions ont été prises», se réjouit aujourd'hui Jamshid Pouranpir, secrétaire syndical.

Les vérifications faites sur le terrain, par le SSP et des employés, montrent que désormais, «des produits désinfectants sont disponibles partout pour les employés. Ils peuvent enfin aller se laver les mains quand ils le souhaitent, sur leur temps de travail», illustre le syndicaliste. Des masques ont également été fournis. Enfin, les fouilles se font désormais de dos, «pour éviter d'éventuels postillons porteurs du virus».

Trois secteurs avaient particulièrement fait l'objet de récriminations de la part du SSP: les contrôles de sécurité, le nettoyage et le service aux passagers. Enfin, face à la pandémie qui plombe les activités aéronautiques, le syndicat exige la création d'un fonds de compensation «pour porter secours aux personnels des entreprises qui sont d'ores et déjà sous la menace de licenciement ou du chômage partiel».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!