Actualisé 20.02.2016 à 14:24

Afrique du SudPremier cas confirmé de virus Zika

Johannesburg a confirmé son premier cas de maladie due au virus Zika, ont fait savoir samedi les autorités sanitaires.

1 / 96
Le virus du Zika, qui peut avoir des effets dévastateurs sur le développement des tissus cérébraux du foetus, pourrait devenir une arme contre le glioblastome, un cancer agressif du cerveau, révèle une étude. (Mardi 5 septembre 2017)

Le virus du Zika, qui peut avoir des effets dévastateurs sur le développement des tissus cérébraux du foetus, pourrait devenir une arme contre le glioblastome, un cancer agressif du cerveau, révèle une étude. (Mardi 5 septembre 2017)

Keystone
Des millions de moustiques porteurs d'une bactérie réduisant leur capacité à transmettre des virus ont été lâchés à Rio dans l'espoir qu'ils se reproduisent. (Mardi 29 août 2017)

Des millions de moustiques porteurs d'une bactérie réduisant leur capacité à transmettre des virus ont été lâchés à Rio dans l'espoir qu'ils se reproduisent. (Mardi 29 août 2017)

AFP
Les malformations congénitales liées au Zika sont vingt fois plus fréquentes par rapport à la période antérieure à l'épidémie, selon une étude des autorités américaines. (Jeudi 2 mars 2017)

Les malformations congénitales liées au Zika sont vingt fois plus fréquentes par rapport à la période antérieure à l'épidémie, selon une étude des autorités américaines. (Jeudi 2 mars 2017)

Keystone

La personne atteinte du virus Zika est un homme d'affaires colombien en visite à Johannesburg, selon le ministre sud-africain de la Santé, Aaron Motsoaledi. Le malade a pleinement guéri.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a parlé le 1er février d'urgence de santé publique de portée mondiale à propos du virus Zika, qui touche depuis l'an dernier essentiellement l'Amérique latine et les Caraïbes. La Colombie est, avec le Brésil, un pays particulièrement affecté par l'épidémie.

Le lien entre le virus Zika et des cas de microcéphalie, malformation congénitale, est de plus en plus étayé par la recherche scientifique, sans pour autant être encore absolument démontré, a déclaré vendredi dernier l'OMS. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!