Premier défilé militaire depuis 16 ans à Taïwan
Actualisé

Premier défilé militaire depuis 16 ans à Taïwan

Taïwan a célébré mercredi sa fête nationale par un défilé militaire pour la première fois depuis 1991, époque à laquelle le gouvernement avait décidé de rompre avec ce type de manifestation pour calmer les tensions avec la Chine.

S'exprimant avant le début du défilé, le président Chen Shui-bian a réaffirmé sa volonté d'intégrer les Nations unies, soulignant que Taïwan avait le droit de rejoindre l'institution malgré les objections de la Chine, qui considère l'île comme partie intégrante de son territoire.

«Taïwan et la Chine sont deux Etats séparés qui ne s'appartiennent pas, c'est un fait historique autant qu'une réalité», a-t-il déclaré devant son bureau présidentiel. «Le problème du détroit de Taïwan ne se trouve pas à Taïwan (...) mais dans la dictature, le totalitarisme et l'autoritarisme de la Chine».

Dans le cadre des célébrations de la fête nationale taïwanaise, un défilé militaire de 40 minutes comprenant missiles, avions de guerre et véhicules de combat a été organisé à Taipeh, la capitale.

Taïwan avait rompu avec ces défilés militaires en 1991 afin d'améliorer les relations avec la Chine à la suite de sa transition démocratique. Taïwan et la Chine sont séparés depuis 1949, mais Pékin revendique l'île comme partie intégrante de son territoire et menace de recourir aux armes si Taïwan déclare son indépendance.

Le président Chen Shui-bian, dont le mandat s'achève en mai prochain, revendique la souveraineté de l'île et milite pour un référendum pour soutenir la demande de son gouvernement d'intégrer l'ONU. (ap)

Ton opinion