Attaque de frites mayo: Premier ministre belge «enfrité»: la vidéo
Actualisé

Attaque de frites mayoPremier ministre belge «enfrité»: la vidéo

Charles Michel s'est fait entarter «à la belge», lundi à Namur. Un groupe de jeunes femmes protestataires l'a aspergé de frites et de mayonnaise.

Le Premier ministre belge aurait sans doute préféré croiser le chemin de Noël Godin, le célèbre entarteur belge, ce lundi. À la place, il est tombé face à un des jeunes femmes protestataires du groupe Lilith (ex-Femen), qui n'ont pas opté pour le traditionnel gâteau à la crème mais pour les frites à la mayonnaise, lancées en pleine figure de Charles Michel. Le chef du gouvernement a pris cela avec légèreté, s'excusant de «sentir un peu la mayonnaise». Il avait heureusement prévu une chemise de rechange dans sa voiture.

Les jeunes femmes, au nombre de quatre ou cinq, protestaient contre les mesures de la nouvelle coalition. «Austérité dehors! Michel dégage!», ont-elles crié avant de se faire embarquer par les forces de l'ordre.

Ton opinion