Informatique: Premier recul du bénéfice net en 11 ans pour Apple
Actualisé

InformatiquePremier recul du bénéfice net en 11 ans pour Apple

Le groupe informatique américain a enregistré le premier recul de son bénéfice net annuel en 11 ans sur l'exercice 2012/13.

Apple a vu son bénéfice et sa marge se contracter lors de son dernier trimestre fiscal, même s'il a vendu sur cette période un volume étoffé de 33,8 millions d'iPhones.

Des investisseurs déçus ont dans un premier temps saisi l'occasion de prendre leurs bénéfices sur une action qui avait récemment bien monté.

Wall Street attendait une meilleure performance au niveau du C.A. trimestriel car le groupe à la pomme avait déclaré en septembre que son C.A. et sa marge correspondraient à ses estimations les plus hautes. La fourchette donnée était alors de 34 à 37 milliards de dollars.

L'action Apple, qui a gagné 17% depuis lors, a connu de violents soubresauts en après-Bourse. Elle a d'abord réagi en nette hausse aux annonces des résultats avant de se retourner brutalement à la baisse puis de remonter près de deux heures après la clôture du Nasdaq pour afficher un gain de 0,7%.

Interrogé sur le décrochage de l'action en après-Bourse, Daniel Ernst, analyste d'Hudson Square Research, a parlé «d'anticipations irrationnelles d'analystes qui se sont laissé emporter».

Apple a dit qu'il projetait un chiffre d'affaires de 55 à 58 milliards de dollars sur la très importante période d'octobre à décembre, correspondant aux fêtes de fin d'année, alors que Wall Street table en moyenne sur 55,65 milliards.

La marge brute du quatrième trimestre est ressortie à 37%, en baisse sur les 40% d'un an auparavant, conséquence de la concurrence féroce imposée par un Samsung Electronics , entre autres. La marge est toutefois conforme au consensus des analystes qui la donnait à 36,9%.

«Dans la mesure où Apple se concentre sur les produits haut de gamme, en maintenant sa grille de prix, tout en ne cédant pas à la tentation de lancer un modèle bas de gamme en Chine, je pense que nous attendions une marge brute plus étoffée», a commente Brian Colello, analyste de Morningstar.

«En prenant en compte les modèles haut de gamme et la nette préférence qui se porte sur le 5S, nous escomptions tous un effet dopant de la marge pour le trimestre de décembre».

Volume des ventes conforme aux attentes

Le volume d'iPhones vendu durant le trimestre clos fin septembre est en gros conforme aux attentes d'analystes qui prévoyaient de 33 à 36 millions de téléphones intelligents écoulés.

Apple a également annoncé avoir vendu 14,1 millions de tablettes iPad durant le trimestre, contre 14 millions un an auparavant, ainsi que 4,6 millions d'ordinateurs Mac, en retrait sur les 4,9 millions d'un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires global du quatrième trimestre s'est monté à 37,5 milliards de dollars, dépassant le consensus de Thomson Reuters I/B/E/S qui le donnait à 36,8 milliards, contre 36 milliards il y a un an.

Le bénéfice par action s'est situé à 8,26 dollars, là encore supérieur au consensus qui était de 7,94 dollars, contre 8,67 dollars l'an passé. (ats/afp)

Le numéro 1 est...

Samsung a conforté sa place de numéro un mondial des smartphones au 3ème trimestre, passant le seuil des 35% de part de marché, alors qu'Apple a reculé, a indiqué mardi le cabinet d'études Strategy Analytics.

Samsung, qui ne rend pas public ses états de ventes, a écoulé le nombre record de 88,4 millions de smartphones sur la période juillet-septembre, en hausse de 55% sur un an, affirme le cabinet.

La part de marché du groupe sud-coréen, par ailleurs leader mondial des téléphones portables toutes catégories, s'est établi à 35,2% contre 32,9% au troisième trimestre 2012.

Ton opinion