Votations 15 mai: vote serré sur la «loi Netflix» selon le premier sondage
Publié

Votations fédérales du 15 maiPremier sondage: un vote serré sur la «loi Netflix» s’annonce

Les trois objets soumis au vote le 15 mai seraient acceptés si la votation avait lieu aujourd’hui. Seule la loi sur le cinéma est en sursis. La participation des jeunes pourrait être décisive.

par
Yannick Weber
Les plus jeunes sont moins partisans de la réglementation pour les plateformes de streaming.

Les plus jeunes sont moins partisans de la réglementation pour les plateformes de streaming.

20min/Michael Scherrer

Le sort de la nouvelle loi sur le cinéma est incertain, selon le premier sondage «20 minutes/Tamedia». Le soutien se monte pour l’instant à 51% contre 44% de refus. Ce sont les électeurs de l’UDC qui sont les plus réfractaires (67% de non), suivis de ceux du PLR (55% de non). Les sympathisants des autres partis diraient oui avec des soutiens allant de 50% au Centre à 71% au PS et chez les Verts.

Il semble que les Romands sont plus enclins à voter oui (65% de oui) que les Tessinois (55%) et les Alémaniques (46%). Des différences apparaissent aussi entre les générations. Les plus âgés (65 ans et plus) sont 62% à soutenir la loi et 33% à la refuser. Tout l’inverse chez les plus jeunes: les 18 à 34 ans sont seulement 40% à dire oui contre 54% qui songent à voter non. Les jeunes ayant un taux de participation plus faible en général lors des votations, leur mobilisation pourrait s’avérer déterminante.

Garder les profits en Suisse

Avis clairs sur le don d’organes

La loi sur la transplantation serait acceptée par 61% des électeurs contre 37% de refus. L’un des enseignements du sondage: les avis semblent déjà bien formés. 52% répondent «oui» et seulement 9% «plutôt oui». Même chose chez les opposants: 31% n’hésitent pas à dire «non» tandis que seuls 6% ont coché «plutôt non». La proposition est plébiscitée par les sympathisants de tous les partis, sauf ceux de l’UDC, qui sont partagés.

Là aussi, le soutien est bien plus fort en Suisse romande, avec 76% de oui contre 55% en Suisse alémanique et 67% au Tessin. Les jeunes sont également plus favorables que les retraités. Parmi les opposants, c’est l’argument éthique qui est le plus souvent mis en avant.

Soutien confortable à Frontex

La contribution suisse au corps européen de gardes-frontière Frontex semble soutenue. 59% des sondés diraient oui contre 33% de non. Ici comme sur les deux autres objets, les sympathisants de l’UDC sont les seuls à s’opposer majoritairement à la proposition. À noter toutefois que la gauche tend vers l’UDC: le soutien est le moins marqué chez les Verts et au PS, tandis qu’il est le plus fort chez les Vert’libéraux et au Centre puis au PLR.

Différences générationnelles ici aussi: les 18 à 34 ans, tout en ayant un plus grand nombre d’indécis, sont les moins enthousiastes. Pour l’heure, ils sont même un peu plus nombreux (45%) à dire non qu’à soutenir le texte (40%). À l’inverse, chez les retraités, on atteint 75% de oui.

Dans l’intérêt national

Ton opinion

27 commentaires