SNCF – Premier week-end des vacances aussi chargé qu'avant la pandémie
Publié

France – SNCF Premier week-end des vacances aussi chargé qu'avant la pandémie

Plus d’un million de personnes ont pris le train ce week-end pour partir en vacances, a indiqué dimanche le gouvernement français.

Les TGV ont pu circuler normalement ce week-end, une grève ayant pu être évitée de justesse. 

Les TGV ont pu circuler normalement ce week-end, une grève ayant pu être évitée de justesse.

20min/Community

«L’ensemble des trains, notamment les Ouigo, ont pu circuler ce week-end», alors que la grève a été évitée juste avant les départs en vacances, a indiqué le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, sur BFMTV. Au total, «1500 trains sur l’ensemble du week-end ont pu transporter plus d’un million de passagers, soit quasiment le niveau de 2019», a-t-il précisé. Les syndicats de la SNCF, qui avaient appelé à la grève ce week-end sur les lignes des TGV à bas prix Ouigo, ont annoncé jeudi la levée des différents préavis après l’obtention notamment d’une prime pour les contrôleurs.

Ouverture à la concurrence

Concernant l'ouverture à la concurrence, il s’est félicité d’avoir «tenu le calendrier malgré le Covid». «La région Paca (Provence-Alpes-Côte d’Azur), va être la première à s’ouvrir à la concurrence: les lots vont être attribués dans les prochains mois» avec une exploitation prévue en 2023/24. En outre, le ministre a annoncé «un plan pour régénérer les 1000 plus petites gares françaises», en redynamisant des petites lignes ferroviaires pour le transport de proximité et remettant «de la proximité humaine dans ces gares qui peuvent être des pôles de services publics.»

Grève dans l'aérien

La situation est en revanche plus tendue dans les liaisons aériennes au départ ou à l'arrivée de l'Hexagone, avec de nouveaux préavis de grève déposés pour le 9 juillet sur fond de discussions sur la modération salariale chez Aéroports de Paris. Samedi, la grève contre les baisses de salaires des employés du gestionnaire des aéroports parisiens de Roissy-Charles-de-Gaulle et Orly a rassemblé environ 200 manifestants sans engendrer de perturbation sur le trafic aérien. Mais vendredi, la contestation avait entraîné des retards de vol, environ 500 manifestants ayant bloqué des voyageurs à Roissy, puis perturbé la circulation.

(afp/reg)

Ton opinion

32 commentaires