Berne: Première assemblée générale du Parti pirate
Actualisé

BernePremière assemblée générale du Parti pirate

Le Parti pirate suisse (PPS), fondé le 12 juillet, a tenu samedi à Berne sa première assemblée générale.

Les quelque 70 personnes présentes ont confirmé Denis Simonet, un étudiant en informatique de 24 ans, au poste de président, a indiqué le parti dans la nuit de samedi à dimanche.

Le PPS, qui se bat notamment contre les droits d'auteurs et qui s'est surtout construit via Internet, compte plus de 600 membres. Selon ses propres indications, il représente les intérêts de la «génération numérique» et parmi ses buts figurent «l'encouragement de l'accès libre envers le savoir et la culture».

Il s'engage également pour «le renforcement des droits civiques et de la sphère privée, un Etat transparent et la lutte contre la censure». L'assemblée a décidé que les donations de plus de 500 francs par an et par personne seraient rendues publiques. Le PPS met ainsi en oeuvre la transparence qu'il demande aux autres partis.

En Europe, onze Partis pirate sont recensés. Le premier est né en Suède en 2006. Il a obtenu un siège au Parlement européen lors des dernières élections en juin, où il avait récolté 7,1% des voix. Le parti allemand atteint 0,9% des voix. Tous ces partis s'attaquent aux monopoles et brevets protégeant musiques, films et jeux. (ats)

Ton opinion