Aviation - Première en 30 ans, Emirates finit dans le rouge vif
Publié

AviationPremière en 30 ans, Emirates finit dans le rouge vif

La compagnie aérienne de Dubaï a vu ses recettes chuter de 66% en 2020, en raison de la pandémie.

Le groupe a été «durement touché par la baisse de la demande de voyages aériens internationaux», selon le président de la compagnie aérienne.

Le groupe a été «durement touché par la baisse de la demande de voyages aériens internationaux», selon le président de la compagnie aérienne.

Reuters

Emirates, la compagnie aérienne de Dubaï, a annoncé mardi des pertes annuelles d’environ 4,5 milliards d’euros, une première en plus de trois décennies, alors que les blocages et les restrictions liés à la pandémie de coronavirus ont durement frappé le secteur de l’aviation.

«En raison des restrictions de vol et de voyage liées à la pandémie, la compagnie aérienne a enregistré une perte de 20,3 milliards de dirhams (plus de 4,5 milliards d’euros) après un bénéfice de 1,1 milliard de dirhams (près de 247 millions d’euros) l’année dernière», a déclaré Emirates dans un communiqué.

La compagnie aérienne, qui comme les autres a été contrainte de suspendre temporairement ses activités au printemps 2020, a vu ses recettes chuter de 66% pour atteindre 6,9 milliards d’euros.

«Durement touché»

Au cours de l’année fiscale, qui se termine en mars, Emirates a transporté 6,6 millions de passagers, soit une baisse de 88% par rapport à la même période précédente (de mars 2019 à mars 2020).

Le groupe a été «durement touché par la baisse de la demande de voyages aériens internationaux, les pays ayant fermé leurs frontières et imposé des restrictions strictes aux voyageurs», a expliqué son président-directeur général, cheikh Ahmed ben Saïd Al-Maktoum, cité dans le communiqué.

Conséquence: des licenciements ont frappé tous les secteurs de l’entreprise «pour la première fois» de son histoire, les effectifs ayant été réduits de 31% pour atteindre 75’145 employés.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires