Affaire DSK : Première nuit en prison pour Strauss-Kahn
Actualisé

Affaire DSK Première nuit en prison pour Strauss-Kahn

Dominique Strauss-Kahn, accusé de tentative de viol et d'agression sexuelle, passait la nuit de lundi à mardi dans la prison de Rikers Island à New York.

La juge devant laquelle DSK a comparu a refusé une libération sous caution. Le patron du Fonds monétaire international (FMI), 62 ans, a été conduit à l'immense prison située sur une île de l'East River, au nord-est de Manhattan, où il bénéficie d'une cellule individuelle. «Il ne sera pas en contact avec les autres prisonniers», a précisé un porte-parole de l'administration pénitentiaire de la ville sous couvert d'anonymat.

«Il ne s'agit pas d'isoler un détenu de tout contact humain, il s'agit de s'assurer qu'un détenu n'est pas agressé d'une manière quelconque en raison de sa célébrité», a expliqué le porte-parole.

M. Strauss-Kahn, interpellé samedi, a été écroué lundi par une juge de New York. Il nie les faits qui lui sont reprochés. La juge Melissa Jackson a refusé de libérer l'ancien ministre français moyennant une caution d'un million de dollars, deux jours après son arrestation à l'aéroport Kennedy de New York alors qu'il se trouvait dans un avion en partance pour Paris.

Impliqué dans une affaire similaire

La juge a pris cette décision juste après que l'accusation eut déclaré que Dominique Strauss-Kahn aurait été impliqué dans une affaire similaire dans «au moins un» autre cas. Il y a des «informations selon lesquelles il a eu une conduite similaire à celle-ci», a déclaré le procureur devant le tribunal.

Les avocats de Dominique Strauss-Kahn envisagent de faire appel de la décision, mais si celle-ci est confirmée, le patron du FMI pourrait être maintenu à Rikers Island pendant toute la durée du procès.

M. Strauss-Kahn a comparu portant un pardessus sombre et une chemise claire. Il est apparu fatigué et abattu, les traits tirés et le regard souvent dans le vague, assis sur un banc en bois à côté de petits délinquants, présentés comme lui devant la justice.

Contrairement au tribunal fédéral où les photographes n'ont pas accès à la salle d'audience, photographes et cameramen ont pu saisir des images du directeur général du FMI.

Risque de fuite

Il n'était pas menotté lundi, contrairement à dimanche soir, comme l'ont montré les images de sa sortie d'un commissariat de Harlem (nord de Manhattan) qui ont fait le tour du monde et provoqué une onde de choc.

La juge a évoqué un risque de fuite du patron du FMI pour ordonner son maintien en détention. La prochaine audience a été fixée à vendredi. La défense de l'ancien ministre a proposé qu'il remette son passeport à la justice et qu'il s'engage à résider à New York chez sa fille.

M. Strauss-Kahn est visé par sept chefs d'accusation, dont acte sexuel criminel et tentative de viol et de séquestration, suite aux accusations d'une femme de chambre de 32 ans, employée dans un hôtel Sofitel de New York.

«Il nie ces accusations. Il est présumé innocent selon la loi», a souligné un de ses avocats, Benjamin Brafman, ajoutant que son client bénéficiait d'une «ligne de défense forte» et qu'il était «tout à fait probable qu'il soit innocenté en fin de compte».

A un an de la présidentielle

«Il est important de comprendre que cette bataille ne fait que commencer», a poursuivi l'avocat. Son épouse, l'ancienne journaliste Anne Sinclair, devait arriver lundi à New York en provenance de Paris, a indiqué Me Brafman.

L'affaire a ébranlé la classe politique française à un an de la présidentielle, où DSK faisait figure de favori, dans le cadre d'une éventuelle candidature socialiste. Elle a également plongé dans l'incertitude le FMI au moment où l'institution doit piloter la réponse à la crise de la dette dans plusieurs pays européens.

D'après le récit des enquêteurs, la victime était entrée samedi dans la suite 2806 croyant qu'elle était vide pendant que DSK prenait une douche: «Il s'est approché d'elle par derrière et l'a touchée de manière inconvenante. Il l'a forcée à accomplir un acte sexuel».

S'il devait être condamné pour l'ensemble des chefs d'accusation dont il fait l'objet, Dominique Strauss-Kahn encourrait entre 15 et 74 ans de prison. (ats)

La prison de Rikers Island: un énorme complexe, 14'000 détenus

La prison de Rikers Island à New York, où Dominique Strauss-Kahn a été placé en détention lundi, est l'un des plus grands complexes carcéraux du monde, qui peut accueillir quelque 14'000 personnes. Le patron du FMI se trouve dans une cellule individuelle et sans contact avec les autres détenus.

La prison de Rikers Island se trouve sur une île de l'East River, au nord du quartier du Queens, au large de l'aéroport La Guardia. C'est une prison qui occupe toute l'île. Elle abrite dix des quinze centres de détention à New York, indique l'administration pénitentiaire de New York sur son site web.

Selon plusieurs sites dédiés aux prisons américaines, elle accueille dans des bâtiments de tailles variables entre 13'000 et 14'000 détenus, ce qui en fait l'un des plus grands centres de détention au monde. Elle peut détenir jusqu'à 17'000 détenus, selon l'administration pénitentiaire.

«Depuis le début des années 1990, le taux de criminalité à Rikers Island a chuté drastiquement et l'endroit est loin d'être aussi dangereux qu'il l'a été», est-il écrit sur le site internet d'un cabinet d'avocats new-yorkais.!

«Cela reste néanmoins une prison et certains détenus peuvent se montrer violents et les gardiens pas toujours capables de contrôler la situation», est-il ajouté.

Le complexe surnommé «le Rock» par les prisonniers a commencé à être construit dans les années 1930. Il a depuis inspiré plusieurs morceaux de rap. Cette ville dans la ville qui s'étend sur 1700 km2, une surface qui représente la moitié de Central Park, est accessible à partir du Queens grâce à un pont.

Ton opinion