Sauvetage de l'UBS: Première tranche d'actifs problématiques transférée à la BNS
Actualisé

Sauvetage de l'UBSPremière tranche d'actifs problématiques transférée à la BNS

La Banque nationale suisse (BNS), via sa société à but spécial SNB StabFund, a repris une première tranche d'actifs à problèmes de l'UBS, dont certains sont illiquides.

La reprise des actifs à problème de l'UBS par la Banque nationale suisse (BNS) entre dans sa phase concrète.

Une première tranche de 16,4 milliards de dollars de titres a été transférée par l'entremise de la société à but spécial SNB StabFund.

Cette première transaction, survenue mardi, représente 2042 positions de titres qui ont été versés sur le compte détenu par SNB StabFund, auprès du gestionnaire d'actifs américain Northern Trust, a indiqué vendredi la BNS.

Le transfert de la totalité des 60 milliards de dollars (environ 66 milliards de francs au cours actuel) d'actifs, décidé dans le cadre du plan de sauvetage de l'UBS concocté en octobre par la Confédération, doit avoir lieu d'ici à fin mars prochain.

Titres partiellement illiquides

Les titres concernés par le premier versement - dont certains sont illiquides - sont liés aux marchés américain et européen de l'immobilier résidentiel et commercial. Les actifs repris sont libellés à hauteur de 83% en dollars et pour 17% en euros et en livres sterling.

Leur prix d'achat a été fixé par la BNS sur la base d'une évaluation d'experts indépendants. Le montant reflète la valeur de ces titres au 30 septembre. L'écart entre le prix d'achat et la valeur comptable «n'est pas significatif», selon l'institut d'émission, qui ne fait toutefois pas état de la valeur de cet écart.

Eventuelles pertes de valeur

L'ampleur d'une éventuelle perte pour le début de l'activité du fonds ne pourra cependant être établie qu'au terme du transfert en mars 2009.

In fine, les éventuelles pertes de valeur depuis le 30 septembre seront assumées par le SNB StabFund. L'UBS injecte 6 milliards de dollars dans la société de portage. Ce montant provient de l'emprunt obligatoirement convertible placé auprès de la Confédération.

La BNS ne s'avance néanmoins pas sur l'issue de la liquidation des actifs «toxiques». «La question d'un gain ou d'une perte est totalement ouverte», affirmait encore le 11 décembre Thomas Jordan, membre de la direction générale de la banque centrale.

SNB StabFund est l'entité chargée d'abriter les 60 milliards de dollars d'actifs problématiques de l'UBS. Société en commandite de placements collectifs, elle est entièrement sous contrôle de la BNS et basée à Berne, après que l'institut d'émission eut envisagé de la domicilier aux îles Caïmans.

(ats)

Ton opinion