Biathlon: Première victoire pour Selina Gasparin
Actualisé

BiathlonPremière victoire pour Selina Gasparin

Selina Gasparin a écrit vendredi à Hochfilzen (Aut) la plus belle page du biathlon suisse.

La Grisonne de 29 ans a en effet apporté à son pays sa toute première victoire en Coupe du monde, en remportant le sprint (7,5 km) devant la Tchèque Veronika Vitkova et la Russe Irina Starykh.

Malgré une faute au tir - alors que ses deux poursuivantes ont réalisé un carton plein -, Gasparin a pu devancer sur la ligne Vitkova de 1''2 et Starykh de 2''1, au terme d'une course disputée sous d'importantes chutes de neige. Outre une première victoire à ranger dans les annales, la Grisonne a offert à l'équipe de Suisse dames son premier podium en Coupe du monde. La lauréate du jour avait jusqu'ici pour meilleur résultat une quatrième place sur le 15 km d'Östersund (Su) en 2012.

«C'était juste un jour normal pour moi, à skier et à tirer..., a déclaré une Gasparin incrédule. Après mon erreur au tir debout, je ne pensais plus du tout au podium. Au contraire, je prévoyais un mauvais classement! Je suis donc extrêmement étonnée. Je rêve depuis longtemps d'un podium, d'une deuxième ou d'une troisième place. Mais je n'avais jamais osé songer à m'imposer.»

On attendait Weger...

La victoire de la garde-frontière est une immense surprise. La Suisse, qui avait commencé de se rapprocher de l'élite ces dernières années dans les sillages masculins de Matthias Simmen, Thomas Frei, Simon Hallenbarter et Benjamin Weger, comptait bien plus sur ce dernier pour enfin obtenir une première place. Le Valaisan était d'ailleurs celui qui s'était jusque-là le plus rapproché de l'exploit avec son deuxième rang à Pokljuka en 2010/11.

Les observateurs étaient loin de se douter qu'une victoire était possible après une ouverture de Coupe du monde catastrophique à Östersund, où Gasparin avait signé le meilleur résultat d'ensemble de l'équipe avec un 19e rang. «C'est génial que ce soit une femme qui apporte à la Suisse sa toute première victoire, a poursuivi la Grisonne. C'est un honneur pour moi et un grand jour pour la Suisse.»

Restructuration décisive

La Fédération nationale se voit ainsi récompensée des restructurations qu'elle a effectuées cet été. Car l'aînée des soeurs Gasparin - Selina a pour cadettes Elisa, 22 ans et 42e vendredi, ainsi qu'Aita, 19 ans et biathlète également - s'entraînait avec les messieurs jusqu'à la saison passée, dans une structure qui ne lui était pas vraiment adaptée. Elle semble trouver dans ce nouveau cadre de travail un contexte plus favorable à son épanouissement.

Désormais décomplexée et libérée, Selina Gasparin peut encore frapper fort cette saison. Saison olympique, faut-il le rappeler. Peut-être dès dimanche lors d'une poursuite que la Grisonne abordera dans la peau d'une très sérieuse outsider.

Chez les messieurs (10 km), le Norvégien Lars Berger a signé sa septième victoire en Coupe du monde (toutes en sprint) devant le leader du classement général, le Français Martin Fourcade, et l'éternel Ole Einar Björndalen (No). Naufrage pour les Suisses avec le 35e rang de Claudio Böckli comme meilleur résultat (Hallenbarter 38e et Weger 60e). (si)

Ton opinion